Aller au contenu principal

OPA
Un nouveau président au CRDA des Mauges

Pascal Gallard laisse la place à Jean-Pierre Emeriau, de Saint-Rémy-en-Mauges.

“Dix ans, c'est suffisant pour mener à bien quelques dossiers, c'est aussi juste le temps nécessaire pour ne pas se croire indispensable”. Des dix années à la présidence du CRDA des Mauges, Pascal Gallard tire un bilan assez positif, tant sur le plan des actions menées que sur les relations construites avec le tissu associatif et les collectivités locales. Il retient notamment de cette décennie l'opération ZFPA (Zone à forte pression azotée), en 2001-2002 et tout ce qui concerne l'aménagement du territoire. Il cite aussi les dossiers émergents relatifs aux énergies renouvelables (méthanisation). “On a su créer, avec les collectivités, des relations de partenariat et d'échanges”, souligne-t-il. Cela a permis des discussions et des avancées dans l'environnement, mais aussi dans le domaine du foncier. Ainsi, le Scot prévoit-il de réduire de moitié la consommation annuelle de foncier agricole. “Cette préservation des terres agricoles est déterminante pour l'avenir”.

Le foncier et les énergies renouvelables

Son successeur, Jean-Pierre Emeriau, 49 ans, est agriculteur dans un Gaec de quatre associés à Saint-Rémy-en-Mauges (lait, poulets label). Entré au CRDAM voici deux ans et demi et membre du bureau, il fait partie de ces nouveaux venus qui assurent le renouvellement des équipes. Comme son prédécesseur, il est particulièrement sensible aux problèmatiques liées au foncier et aux énergies renouvelables.

Préserver le dynamisme et la densité agricole

Membre actif de l'association Initiatives et changement, qui promeut le dialogue entre les agriculteurs du monde entier, il apporte également une dimension internationale au CRDAM. À son initiative, élus agricoles et des collectivités sont allés visiter le Parlement européen et rencontrer des députés. “Cela donne une autre vision”, indique-t-il. Cette préoccupation de la sécurité alimentaire et des activités agricoles au nord comme au sud conduira une partie de son action, “en cohérence avec les autres dossiers. Je travaillerai en équipe pour que le dynamisme et la densité rurale et agricole des Mauges continuent à être préservés”. Jean-Pierre Emeriau suivra aussi avec attention le dossier du renouvellement des générations, celui de l'eau et des réserves et le phosphore.
Suite à la modification de ses statuts, le CRDAM compte désormais 21 membres dans son conseil d'administration-bureau, dont quatre composent la cellule de pilotage.  Pascal Gallard en restera
partie prenante jusqu'à fin 2012, échéance du mandat.

M.L.-R.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités