Aller au contenu principal

FDSEA
Un nouveau réseau de proximité pour les agriculteurs

Le Conseil fédéral s’est tenu jeudi 14 novembre à Angers.

Le conseil fédéral avait pour invité, entre autres, Daniel Prieur, secrétaire général adjoint de la FNSEA.
Le conseil fédéral avait pour invité, entre autres, Daniel Prieur, secrétaire général adjoint de la FNSEA.
© AA

Récoltes et semis à peine terminés, actions de terrain sur le prix du lait, de la viande, et sur l’écotaxe..., la FDSEA a, malgré cette actualité dense, pris le temps de préparer sa campagne syndicale. C’est en effet en 2014 que l’organisation renouvellera l’ensemble de ses responsables, dans les syndicats locaux, les unions cantonales, les sections et commissions.

C’est donc une assemblée générale  avec des responsables renouvelés qui se réunira le 14 février 2014, avec un nouveau conseil d’administration  qui élira lui-même un nouveau bureau début mars.  La constitution d’un  maillage aussi dense de responsables n’est pas qu’un exercice formel d’élections et de désignations. L’enjeu est avant tout de donner à la FDSEA la force de son action, sur une solide base d’adhésions et sur des responsables de proximité qui rassemblent sur leur territoire et qui expriment de façon réactive les préoccupations des agriculteurs.

C’est avec un agriculteur du Doubs, producteur de lait et de volaille en Gaec, engagé de longue date dans le syndicalisme jeune et aîné, aujourd’hui secrétaire général adjoint de la FNSEA, que les responsables communaux ont enrichi leur réflexion sur leur engagement et sur le sens de l’action syndicale.

Prix du lait, prix de la viande, écotaxe, directives nitrates, vols dans les exploitations… Autant de sujets pour lesquels les présidents locaux remontent les préoccupations des adhérents, et que le secrétaire général de la FDSEA, Emmanuel Lachaize, a présentés. à leur propos, Daniel Prieur a apporté les éclairages nationaux et les positions de la FNSEA dans les différentes négociations.
A l’heure du bouclage du journal, le conseil fédéral était en plein débat, avant l’intervention d’Olivier Mevel, spécialiste du fonctionnement de la grande distribution. Un sujet sur lequel L’Anjou agricole reviendra la semaine prochaine.


P. Gelin

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Souveraineté alimentaire : j’invite tous les agriculteurs à se connecter le 18 mai
En vue du colloque sur la souveraineté alimentaire qui aura lieu le 18 mai, en présence d'Emmanuel Macron et Julien Denormandie,…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités