Aller au contenu principal

Environnement
Un panel de solutions pratiques pour la maitrise energetique

Plus de 700 visiteurs, dont 500 agriculteurs, ont participé, mardi, à la journée consacrée aux énergies renouvelables, à la ferme expérimentale des Trinottières.

La filière bois déchiqueté est en plein développement. « Il y a toute une nouvelle culture de la haie à avoir », a souligné Jeannick Cantin, président de la Commission Énergies renouvelables de la Chambre d’agriculture.
La filière bois déchiqueté est en plein développement. « Il y a toute une nouvelle culture de la haie à avoir », a souligné Jeannick Cantin, président de la Commission Énergies renouvelables de la Chambre d’agriculture.
© AA

Une journée consacrée à l’énergie par un froid pareil, quel à-propos ! », a relevé Christiane Lambert, présidente de la FDSEA, lors de la journée sur les énergies organisée par la Chambre d’agriculture qui a eu lieu, mardi, à la ferme des Trinottières. Le froid n’a pourtant pas découragé les agriculteurs qui sont venus nombreux assister aux douze ateliers proposés, visiter le village d’exposants où une dizaine d’entreprises ont présenté leur savoir-faire, assister à une conférence ou à une démonstration de la presse à huile de la FDCuma, du banc d’essai tracteur ou de la déchiqueteuse à bois. « Nous travaillons sur la
problématique des énergies renou-velables atour de trois axes : maîtriser, substituer et produire
», a rappelé Jeannick Cantin, président de la commission Énergies renouvelables de la Chambre d’agriculture. « Nous sommes dans une mouvance sur les énergies renouvelables. Il s’agit aujourd’hui de faire le point sur ce qui existe. Il y a déjà beaucoup de choses de faites au niveau des plans de fumure, de la diminution des intrants ou du banc d’essai tracteur. Mais il faut aller encore plus loin ».

Maîtriser. Le diagnostic Planète est un outil performant en matière de maîtrise énergétique. Il permet d’identifier les économies d’énergies possibles sur l’exploitation, avant de mettre en place des actions concrètes. « C’est la base de toute réflexion pour un exploitant, cela lui permet de savoir où il en est réellement », a souligné Jeannick Cantin qui souhaite que le dispositif se développe.

Substituer. En mobilisant des énergies renouvelables (solaire, huile végétale, biomasse, bois  déchiqueté), il est possible de remplacer partiellement ou tota-lement l’énergie utilisée sur l’exploitation. Un chauffe-eau solaire peut ainsi permettre de réduire de 70 % la consommation d’électricité pour la production d’eau chaude.

Produire. Face à la raréfaction des énergies fossiles et à l’augmen-tation de leurs coûts, l’agriculture a une carte à jouer en production d’énergie dans le cadre de projets collectifs, qu’il s’agisse de biocarburants, de combustibles ou de co-génération. La filière bois énergie est en train d’émerger : on assiste à un certain nombre de replantations de haies dans le département. Les chaudières à bois déchiqueté représentent un investissement lourd, les collectivités ont donc davantage la capacité de s’équiper. Pour les y  inciter, les agriculteurs doivent organiser un réseau d’approvisionnement. « Il faut mettre en relation l’offre et la demande, les CRDA y travaillent activement. Avec JA, nous avons lancé un groupe de travail sur les cantons de Seiches, Durtal et Tiercé. Il va s’appuyer sur la Charte forestière des pays des vallées de l’Anjou, qui se met en place pour voir s’il y a des synergies à développer », a souligné Jeannick Cantin. « Nous accompagnerons toutes les démarches », a précisé pour sa part Jean-François Cesbron, président de la Chambre d’agriculture, qui a réaffirmé que celle-ci jouerait pleinement son rôle dans ces nouveaux développements.

DELPHINE JÉGO


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités