Aller au contenu principal

CA
Un plan d’actions pour promouvoir le développement durable

En amont du Grenelle de l’environnement, l’agriculture départementale s’engage dans une dynamique vertueuse.

L’après-midi, les élus de la Chambre d’agriculture ont visité la ferme 
des Trinottières qui s’est engagée dans la démarche de qualification 
“agri raisonnée”.
L’après-midi, les élus de la Chambre d’agriculture ont visité la ferme
des Trinottières qui s’est engagée dans la démarche de qualification
“agri raisonnée”.
© AA
Réunis lundi en session à la ferme des Trinottières, à Montreuil-sur-Loir, les élus de la Chambre d’agriculture ont adopté un plan d’actions en faveur du développement durable. L’objectif est clairement formulé : faire de l’Anjou un département pionnier en la matière. « Nous voulons promouvoir une agriculture qui, économiquement, permette aux agriculteurs et à leur famille de dégager un revenu, qui, au niveau social, offre des conditions de travail comparables à celles de l’ensemble de la société et qui est respectueuse de l’environnement », a souligné Jean-François Cesbron, président de la Chambre d’agriculture.
Inscrit dans le prolongement du Projet agricole départemental (PAD), le plan d’actions de la Chambre d’agriculture se donne pour ambition d’accompagner tous les agriculteurs dans une démarche de développement durable par l’amélioration des pratiques agricoles et en encourageant les projets économiques, respectueux du progrès social et environnemental. « Il nous faut arriver à convaincre, à proposer et à tirer l’ensemble des agriculteurs vers le haut », a insisté Jean-François Cesbron.

Sept axes stratégiques
Pour parvenir à cet objectif, le plan d’actions s’appuie sur sept axes stratégiques :
- “Partager le projet avec le plus grand nombre de partenaires”.
- “Sensibiliser et former les collaborateurs d’organisations professionnelles agricoles, des organisations économiques et des associations”. Bovicap Conseils va ainsi proposer à ses salariés deux jours de formation au développement durable et aux nouveaux enjeux de l’agriculture en 2008.
- “Sensibiliser et accompagner les agriculteurs”. Des actions ponctuelles, sur le principe des rencontres “Bout de champ”, devraient voir le jour. Une journée départementale sera organisée en janvier 2008. La notion de développement durable sera intégrée au SPI (Stage préparatoire à l’installation) l’an prochain.
- “Renforcer l’efficacité économique des exploitations par la formation des exploitants”. La réalisation de plan de fumure va se poursuivre avec Bovicap Conseils. De nouveaux groupes de progrès vont être lancés.
- “Encourager la progressivité des efforts en s’inscrivant notamment dans des démarches de certification”. La Chambre entend n’opposer aucun modèle, mais encourager tous les projets “en fonction des sensibilités de chacun”.
- “Construire des actions ciblées sur l’eau et les produits phytosanitaires”. Des réunions locales sur la gestion raisonnée auront lieu cet hiver. Pour les phytos, des actions spécifiques pour les viticulteurs seront organisées. Une journée de sensibilisation sera au programme du SPI. La Chambre souhaite aussi développer les diagnostics phyto avec Bovicap Conseils.
- “Bien faire et le faire-savoir”. La Chambre va travailler sur un plan de communication à destination du grand public.
À l’issue de la session, le représentant du préfet, Jean-Luc Fabre, secrétaire général de la préfecture, a salué le projet de la Chambre d’agriculture, en rappelant que l’État avait déjà reconnu certaines initiatives locales à travers les Pôles d’excellence rurales (PER). « Il s’agit aujourd’hui d’un engagement d’excellence global qui concerne le maximum d’agriculteurs », a rappelé Christiane Lambert, vice-présidente de la Chambre d’agriculture.
D. J.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités