Aller au contenu principal

Syndical
Un plan de relance maraîchère

En session dans le Saumurois, le conseil d’administration de la FDSEA s’est penché sur le dossier du maraîchage.

André Mabileau, vice-président de Fleuron d’Anjou, a présenté les activités de la coopérative.
André Mabileau, vice-président de Fleuron d’Anjou, a présenté les activités de la coopérative.
© AA
C’est dans la région du Saumurois, à Allonnes, que s’est tenu le dernier conseil d’administration de la FDSEA, vendredi dernier. Outre les questions d’actualité, la session décentralisée s’est intéressée plus particulièrement aux productions végétales, et notamment le maraîchage pour lequel « un plan a été élaboré », a indiqué Jeannick Cantin, de la Chambre d'agriculture, auquel le syndicalisme veut apporter sa pierre et son soutien. « Une réflexion a été menée avec les organisations professionnelles et les consommateurs, afin de dégager des perspectives ». Car l’objectif est de maintenir le potentiel de production d’un secteur d’activité aux atouts indéniables, mais confronté à des coûts de main-d’œuvre importants très concurrencés, et dénué de tout soutien. Les contraintes environnementales, pour justifiées soient-elles, pèsent aussi sur la rentabilité des entreprises et participent à un sentiment de qui-vive permanent. C’est pourquoi, concernant les modalités de la conditionnalité 2007, le conseil a décidé d’un contrôle à blanc sur les productions végétales, dans la Vallée, à l’instar de celui réalisé pour les productions animales, le 20 février dernier, à Chaudron-en-Mauges (AA du 23 février).
Le secteur doit aussi faire face à une forte inorganisation de la filière. « 60 % des producteurs
travaillent en indépendants
», indique le responsable professionnel. Non pas qu’il s’agisse de nier la pertinence des circuits courts, mais bien d’assurer les débouchés auprès de la distribution. « À compter d’un certain seuil, certaines productions risquent de disparaître, car elles n’auront plus les volumes suffisants pour être crédibles commercialement », indique Jeannick Cantin.

Élargir la gamme
C’est dans cette optique que des initiatives ont vu le jour dans le Saumurois, comme la production de radis en multichapelles, que commercialise la coopérative Fleuron d’Anjou. « Cela assure l’approvisionnement à l’année », indique André Mabileau, vice-président de la structure et responsable du secteur des légumes. C’est dans le même objectif que la coopérative va lancer une production de mâche, permettant d’élargir la gamme des produits proposés.

Impulser une dynamique
L’enjeu de l’eau a également été évoqué, tant celui de sa quantité que celui de sa qualité, alors que la procédure d’arrêté provisoire pour le captage de Saint-Martin est en place. « La sauvegarde de l’Anjou reconnaît l’utilité dans la mesure où on ne prélève plus dans le Cénomanien, la fédération de pêche reconnaît pour sa part l’impact positif sur le débit biologique », a indiqué Pascal Laizé qui rappelle la nécessité de « transparence » des prélèvements. Le dossier prend forme alors que se profilent d’éventuelles mesures relatives à la qualité de l’eau pour le canton d’Allonnes. « La qualité de l’eau ne se gagnera pas à la préfecture, mais dans nos champs », a rappelé Pascal Laizé.
Le projet de relance et de modernisation de la filière maraîchère a listé quatorze actions, dont six prioritaires. La première concernera la mise en place, dans les tout prochains jours, d’un groupe de professionnels qui sera chargé d’impulser une dynamique au secteur et de définir les axes de travail propices à la maîtrise des coûts, tels que la mécanisation et la commercialisation. Un travail portera aussi sur la transmission des entreprises et sur l’installation et le développement des exploitations maraîchères. « Des producteurs y sont prêts », a conclu Jeannick Cantin.
M.L.-R.

Le sujet du maraîchage sera évoqué lors de l’émission Entreprendre qui sera diffusée sur les ondes de RCF le vendredi 16 mars à 17 h 30.Conditionnalité
Formations dans tous les cantons jusqu’au 27 mars
La FDSEA organise des formations à la conditionnalité dans les cantons. Elles se dérouleront de 10 h à 17 h dans les lieux suivants.
Vendredi 9 mars. Canton de Champtoceaux. Salle Vives Allouettes à côté de l’église à Saint-Laurent-des-Autels.
Pouancé 1. Salle du terrain de foot à Chazé-Henry. 
Mardi 13 mars. Cholet. Salle du cercle à La Tessoualle. Pouancé 2. Salle du terrain
de foot à Chazé-Henry. Le Louroux Béconnais. Restaurant la Croix Blanche à La Cornuaille.
Mercredi 14 mars. Montrevault. Centre social de Saint-Pierre-Montlimart.
Jeudi 15 mars. Angers Ouest.  Salle du conseil de l’ancienne mairie de La Meignanne. Segré. Cratéas.
Vendredi 16 mars. Saint-Florent-le-Vieil. Salle de foot à La Boutouchère. 
Baugé-Noyant. Salle Groupama, place du Marché à Baugé. Thouarcé. Salle derrière la mairie à Valanjou.
Mardi 20 mars.  Saint-Georges- sur-Loire. Salle Plantagenêt, Rue de Cumont à Saint-Georges. Gennes, Allonnes et Doué-la-Fontaine. CRDA Layon-Saumurois à Doué. 
Mercredi 21 mars. Beaupréau. CRDAM.
Jeudi 22 mars. Tiercé. Foyer- logement la Salussière, route de Cheffes à Tiercé. 
Vendredi 23 mars.  Seiches-le-sur-Loir et Durtal. Restaurant à Beauvau.
Mardi 27 mars.  Chalonnes-sur-Loire. Salle municipale des coteaux de Rochefort-sur-Loire.
Vihiers. Salle de la mairie à Montilliers.

Renseignements et inscriptions auprès des responsables cantonaux de la FDSEA ou au 02 41 96 76 29.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
" Traquer les prix hors la loi "
Interview de Frédéric Vincent, responsable du dossier lait à la FDSEA.
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités