Aller au contenu principal

Prix du lait
Un prix supérieur à 400 euros/1 000 l au premier trimestre

Les indicateurs du Cniel montrent que l’écart se creuse avec les prix pratiqués en Allemagne.

2014 devrait connaître un prix encore supérieur à 2013.
2014 devrait connaître un prix encore supérieur à 2013.
© AA

Si à l’heure actuelle, il n’est pas possible de calculer le prix théorique du mois de janvier, on peut toutefois l’estimer à plus de 400 euros/1 000 litres. En effet, les indicateurs du Cniel publiés fin décembre et qui servent à former le prix du premier trimestre 2014 confirment la bonne tenue des marchés mais montrent un écart qui se creuse encore avec les prix allemands. Toutefois, ne connaissant pas encore les prix moyens de 2013 français et régionaux, les estimations restent aléatoires. L’indicateur économique du Cniel ressort à + 8 % et la FDL (Fédération départementale laitière) estime que cela représente une évolution de 27 à 28 euros sur le prix moyen régional 2013, auquel s’ajoute l’écart avec le prix allemand qui est d’environ 50 euros et la saisonnalité négative sur le trimestre de 10 euros. Ces éléments conduisent à un prix de l’ordre 405 à 410 euros/ 1000 l sur l’ensemble du trimestre. Les premiers prix de janvier annoncés par certaines entreprises confirment les estimations de la FDL. Ainsi Lactalis et Bongrain ont annoncé des prix de 407 euros et 408 euros pour le premier mois de 2014, confirmant le retour à un prix formé à partir des indicateurs interprofessionnels par le leader français. Selon Alain Cholet, président de la FDL, “ces premières annonces montrent que le combat des derniers mois des producteurs angevins n’a pas été vain et que les entreprises reviennent enfin à de meilleurs sentiments. On regrette toutefois qu’elles ne l’aient pas fait sur les six derniers mois. J’appelle les producteurs à rester vigilants tout au long de l’année afin d’éviter tout nouveau dérapage”.Les marchés restent à des niveaux très élevés et devraient s’y maintenir, malgré la reprise de la production des principaux pays producteurs, et ce jusqu’à reconstitution de stocks mondiaux, annoncent les experts de l’interprofession. 2014 devrait donc connaître un prix encore supérieur à 2013.


Sylvain Daury

L’observatoire des prix réellement payés en novembre 2013  dans la région effectué par les FDSEA de l’Ouest est parvenu. A découvrir dans l'Anjou agricole du 10 janvier 2014.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités