Aller au contenu principal

Festival
Un vrai lieu pour le Festival de l’élevage

Les aménagement logistiques sont à confirmer pour la manifestation.

Jean-Laurent Jubin, président du Festival de l’élevage départemental.
Jean-Laurent Jubin, président du Festival de l’élevage départemental.
© AA

Quel bilan tirer de l’édition 2009 du Festival de l’élevage ?
Jean-Laurent Jubin : malgré la crise qui frappe toutes les productions, je crois pouvoir dire que le Festival de l’élevage a été, une fois de plus, un succès.
L’enthousiasme et le travail des différentes commissions et du comité d’organisation ne sont pas étrangers à cette réussite et il est important de le rappeler ici.

Est-ce à dire que le prochain Festival de l’élevage se présente bien ?
Sur le plan de la participation des éleveurs, je pense qu’il n’y a pas trop de souci à se faire. C’est plutôt sur le plan de l’organisation que les choses inquiètent le comité et en particulier la commission logistique. Le site sur lequel nous sommes installés, celui du Théâtre-foirail, évolue chaque année et, à chaque fois, la disposition des chapiteaux et des stalles est remise en cause. J’ose espérer que prochainement nous pourrons disposer d’un site pérenne, avec un espace assez vaste pour permettre la circu-lation, l’accessibilité et la manipulation des animaux en toute sécurité. Ceci dit, je sais que la crise ne touche pas uniquement le monde agricole et que les collectivités connaissent, elles aussi, des incertitudes budgétaires.

Les dates du prochain festival sont fixées aux 3, 4 et 5 septembre 2010. Quel événement prévoyez-vous ?
Depuis plusieurs années, la manifestation se voit renforcée par la la tenue de concours nationaux : la rouge des prés en
2008 ; le national jersiais en septembre dernier. Je peux d’ores et déjà confirmer que le national parthenaise se déroulera en septembre prochain. En 2011, un régional brune et caprins sont en réflexion et on évoque déjà un régional charolais en 2012.

m. l.-r.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités