Aller au contenu principal

Une « fraude sanitaire » d'un abattoir polonais touche des entreprises françaises

© Guillaume Perrin

Questionné sur la chaîne de télévision CNews, le 1er février, à propos d'une éventuelle découverte récente dans des entreprises françaises de « viande (bovine) avariée » en provenance d'un abattoir polonais, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a confirmé l'information, dont il aurait pris connaissance « avant hier soir », et précisé que la fraude concernait « neuf entreprises » pour une quantité de 795 kg. « C'est une fraude terrible, une fraude économique, une fraude sanitaire d'un abattoir polonais », a expliqué le ministre.

Didier Guillaume a précisé que les entreprises françaises avaient été « dupées ». Plus tard dans la journée, le ministère de l'Agriculture a précisé que 500 kilogrammes en avaient été retrouvés et détruits, 150 kilogrammes vendus à des consommateurs, en boucherie notamment, et 145 kilogrammes restaient à retrouver, ce qui est maintenant chose faite.

Le 3 février, la ministre française des Affaires européennes a confirmé que la viande provenait de Pologne où un reportage diffusé le 26 janvier sur une chaîne de télévision polonaise avait soulevé des craintes sur l'état sanitaire de la viande bovine commercialisée dans le pays : « Ça arrive maintenant en Pologne, c'est une raison de plus pour vouloir une Europe plus efficace. Nous demandons une force d'inspection sanitaire ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités