Aller au contenu principal

Interview
Une nouvelle organisation

Hubert Garaud, président de la coopérative Terrena, qui tenait son assemblée générale extraordinaire hier à Cholet.

une coopérative ne vit pas uniquement à travers l’économie. Elle doit aussi préserver une dimension sociale et humaine.
une coopérative ne vit pas uniquement à travers l’économie. Elle doit aussi préserver une dimension sociale et humaine.
© AA

Terrena tenait hier, à Cholet, son assemblée générale extraordinaire. Pouvez-vous nous dire pourquoi et ce qui va en découler pour Terrena ?

Hubert Garaud : En tenant cette assemblée générale extraordinaire, nous respectons notre engagement du 20 juin dernier qui prévoyait un renouvellement du conseil d’administration et une complète réorganisation de notre fonctionnement. Sept élus ont démissionné et six nouveaux administrateurs ont été cooptés. L’assemblée générale avait pour but de valider ces candidatures ainsi que la nouvelle organisation. La crise que Terrena a traversée et dont tous ont compris qu’elle nous contraignait à la réussite, nous a appris au moins une chose : une coopérative ne vit pas uniquement à travers l’économie. Elle doit aussi préserver une dimension sociale et humaine et nul ne doit avoir le sentiment d’y être ignoré.

Quelle sera donc la configuration de cette nouvelle organisation ?

Le conseil d’administration est composé de 28 membres désignés à partir des productions, organisées en trois pôles, et du territoire, à travers les comités de secteur. Une commission animation va être créée qui sera chargée de faire vivre cet ensemble. Avec ce nouveau type d’organisation, possibilité sera donnée à chaque rouage de s’exprimer et de monter des dossiers qu’il présentera au conseil d’administration, lequel aura pour charge de le valider et de hiérarchiser.

Sur un autre plan et concernant la filière bovine, l’abattoir Soviba a récemment été impliqué dans une affaire de boîtes de viande impropre à la consommation (corned-beef). Où en est le dossier et quelles incidences sur les marchés de Terrena ?

Nous avons immédiatement contesté la non-conformité des lots. Nous sommes confiants dans les résultats de l’expertise qui doit se dérouler ces jours-ci. Mais nous avons été aspirés dans le tourbillon qui s’est levé à cette occasion suite aux problèmes de steaks hachés. Ce cumul d’événements sème le doute. Nous travaillons à regagner la confiance de nos clients et du monde de la viande en général.

Propos recueillis par M. L.-R.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Régis Baudouin
Face à l’ampleur des dégâts, il veut protéger tout son verger contre le gel
A Villebernier, l'arboriculteur Régis Baudouin estime avoir perdu plus de la moitié de sa production de fruits à cause des gelées…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités