Aller au contenu principal

Jersiaises
Une petite qui compte parmi les grandes

Avec des effectifs en hausse constante depuis 15 ans, la race poursuit son développement et ses performances.

Six éleveurs de jersiaises ont participé au Salon de l’agriculture cette année. « Après une édition 2006 très morose, le Sia de 2007 a été mieux perçu », a souligné Jean-Laurent Jubin, le président du syndicat de race, lors de l’assemblée générale, mercredi. Ce qui pourrait inciter les éleveurs, et l’Upra, à y poursuivre leur participation, même si « l’investissement consenti n’est pas facilement amorti ». Toutefois, l’augmentation des effectifs de la race et l’implication des jeunes poussent le syndicat jersiais à poursuivre des animations, telles que les journées techniques ou les journées portes ouvertes dans les exploitations. Le développement de la race dans le département - qui est déjà le premier département français en terme d’effectifs - ainsi qu’en France, va se trouver également soutenu grâce au  partenariat que l’Upra jersiaise a souscrit avec Ouest Génisses. « Nous n’avions pas de structure suffisamment organisée pour assurer la commercialisation », a indiqué Jean-Laurent Jubin. Ce récent accord a déjà suscité quelques échanges, « une trentaine de bêtes, toutes catégories », a précisé Christian Batin, de Ouest Génisses.
Les jersiaises seront également présentes au Festival de Chemillé. « Nous allons nous déplacer dans toutes les exploitations afin d’inciter les éleveurs à participer au Festival de l’Élevage et les aider à sélectionner les animaux », précise Jean-Laurent Jubin qui souhaite mobiliser « une douzaine d’élevages », en attendant, peut-être, l’organi-sation d’un rassemblement régional, voire national dans les
prochaines années.           

M.L.-R.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités