Aller au contenu principal

Magazine
Une reconnaissance du travail

Pas moins de 2 334 vins ont été jugés lors du concours des Ligers 2013. 159 ont remporté un liger d’or. Des récompenses décernées lors du Salon des vins de Loire.

Le travail de l’équipe technique des Caves de la Loire a été récompensé de quatre Ligers d’or.
Le travail de l’équipe technique des Caves de la Loire a été récompensé de quatre Ligers d’or.
© AA
Le concours des ligers a sa renommée sur le territoire du Val de Loire. Une reconnaissance, pour les viticulteurs. Mais surtout, un atout marketing. Pour cette édition 2013, 2 334 vins ont été présentés. 25 % ont été médaillés : 159 or, 220 argent et 190 bronze.
Parmi les lauréats, le Domaine de Gagnebert. Les viticulteurs, en Gaec, ont remporté deux ligers pour des coteaux de l’Aubance, l’un en or pour la Cuvée Bérengère millésime 2010 et un en argent pour la cuvée d’exception millésime 2011. “Ces prix, c’est avant tout la reconnaissance d’un travail bien fait et bien-sûr un bon support de communication”, note Nicolas Moron, le fils d’un des viticulteurs et salarié au Domaine. “Cela rassure notre clientèle”. Absent du salon depuis quelques années, le Domaine expose à nouveau depuis deux ans. “On souhaite développer l’export, ce salon est un bon moyen de prendre de nouveaux contacts”.
Jean-Noël Million, vigneron du Saumur-Champigny a remporté un liger d’or pour un Saumur-Champigny de 2010. Le Domaine La Source du Ruault a opté pour l’agriculture bio  depuis 2007.  “Notre principale clientèle, sont les particuliers en vente directe”, explique Julie Ballanger, employée du Domaine. Mais l’entreprise souhaite développer l’export. Un regret : “Cela fait 15 ans que nous venons au salon, malheureusement d’année en année, il y a moins de visiteurs”.

Préserver le vin de l’oxydation
Pour d’autres, le salon est légion, les ligers une habitude. Le regroupement de trois caves coopératives et d’un négociant, Loire propriétés, a remporté 10 ligers d’or et au total 27 ligers. Dans le Maine-et-Loire, les Caves de la Loire ont remporté quatre ligers d’or : un pour un cabernet d’Anjou, deux pour des rosés d’Anjou, et un pour un rosé de Loire. “Ces résultats, nous les devons au travail de notre œnologue Frédéric Moreau, nous avons fait un gros travail pour préserver le vin de l’oxydation”, explique Alban Lignier, responsable Marketing de Loire propriétés. Grâce à une nouvelle ligne d’embouteillage, entre autres. “Ainsi, le rosé se conserve très bien. Ces récompenses sont la concrétisation des efforts que nous avons fournis”.
H. R.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Dans un contexte de crise sanitaire, les Caves de la Loire tirent leur épin
La veille de leur assemblée générale, jeudi 18 février, les Caves de la Loire ont tenu une conférence de presse. L’occasion de…
La carte des cours d'eau mise à jour
Une nouvelle version de la carte des cours d’eau du Maine-et-Loire vient d’être publiée. Les agriculteurs doivent en tenir compte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités