Aller au contenu principal

Recherche
Végépolys lance un appel à idées innovantes dans le végétal spécialisé

Le pôle de compétitivité est conforté pour trois ans par la signature d’un contrat de performance.

Bruno de Laage, président de Végépolys (au centre), a signé mercredi 
30 septembre un contrat de performance qui lie le pôle de compétitivité 
à ses partenaires financiers pour une durée de trois ans.
Bruno de Laage, président de Végépolys (au centre), a signé mercredi
30 septembre un contrat de performance qui lie le pôle de compétitivité
à ses partenaires financiers pour une durée de trois ans.
© AA

Cet été, Végépolys a reçu le feu vert de l’État pour sa stratégie de développement jusqu’en 2011. Le label mondial est confirmé également pour trois ans et tous les partenaires financiers du pôle lui ont renouvelé leur confiance. Mercredi à Angers, la signature d’un contrat de performance a marqué le début de cette nouvelle étape.  Végépolys a pour ambition de « devenir le pôle de référence sur la production de végétaux respectueux de l’environnement et de la santé, a déclaré à cette occasion Bruno de Laage, président de Végépolys. À notre niveau, notre objectif est de permettre aux entreprises de la filière de produire plus et mieux avec moins ». Le programme d’action pour les trois ans à venir comprend quatre composantes : l’innovation, le compétitivité économique des adhérents, l’international et la communication.
Les partenaires financiers de Végépolys apportent 1 million d’euros par an. Il s’agit de l’État, du Conseil régional, du Conseil général, d’Angers Loire Métropole, de Saumur Loire développement et de l’Union européenne. Actuellement les financements privés provenant des 250 adhérents de Végépolys représentent 25 % du budget du pôle, et l’objectif est de passer cette part à 50 % d’ici à la fin 2011.

Créations d’emploi à terme
Pour faire émerger et drainer de nombreuses idées de projets innovants, Végépolys lance prochainement un appel intitulé “ le tremplin de vos idées”. Du 2 au  30 novembre, en quinze minutes, chaque professionnel qui le souhaite, (chercheur, entreprise…) du secteur végétal, français ou étranger, pourra « en toute confidentialité », précise Végépolys, déposer son idée sur un site internet dédié : www.call-vegepolys.eu. « Cette démarche va nous aider à faire connaître Végépolys », souligne Christophe Lachaux, PDG de Novéal et administrateur en charge de l’innovation. « Il faut que les gens qui travaillent dans les laboratoires, dans les unités de recherche et développement aient le réflexe Végépolys. Il peut s’agir simplement d’une idée de projet qui germe dans l’esprit d’un chercheur ou de création d’entreprise. Végépolys a les outils pour monter des programmes de recherche, trouver des partenaires. On pourra faire mûrir l’idée pour évoluer vers un véritable projet finançable ». À terme, ces idées et ces projets pourront déboucher sur des créations d’emploi dans la région. À titre d’exemple, l’entreprise Novéal, à Valanjou, qui produit des compléments alimentaires, a fait labelliser au pôle de compétitivité angevin et à un autre pôle de Lille, des recherches sur la nutrition santé. « Notre objectif est bien d’augmenter notre chiffre d’affaires, d’ouvrir de nouveaux ateliers et d’embaucher », explique Christophe Lachaux.
Les premiers retours de cet appel à projet seront présentés lors du Sival en janvier.
Entre temps, le pôle aura tenu son assemblée générale, programmée le 27 novembre.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités