Aller au contenu principal

Bovins viande
Vente de producteurs : des prix à la hausse

Près d’un tiers des mâles mis en vente lors de la vente de Cholet, jeudi 27 octobre, ont trouvé preneur. 18 animaux ont été vendus, sur 60 présentés.

La vente d’automne de reproducteurs organisée par Seenovia a connu une bonne fréquentation, jeudi 27 octobre. « Nous avons eu du passage toute la matinée », se réjouit Marion Daguené, conseillère Seenovia. 60 taureaux étaient proposés par 25 vendeurs. La race charolaise était la plus représentée, avec 22 taureaux (32 % vendus). Toutes les races locales y étaient, avec 13 mâles limousins (54 % des animaux vendus), 9 rouge des prés (22% vendus), 9 blonds (22 % vendus aussi), 7 parthenais (pas de vente). Les prix sont, à l’image de la hausse des cours en viande bovine, en hausse par rapport à la vente de l’an passé : « ils oscillent entre 2 600 et 3 600 euros, avec une moyenne à 3 000 euros, contre 2 700 euros en 2022 », explique Marion Daguené. D’autres transactions se feront peut-être par la suite, car certains potentiels acquéreurs ont prévu d’aller voir les animaux en élevage.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
L’actualité domine la session de la Chambre régionale d'agriculture
 L’actualité a dominé la session de la Chambre d’agriculture régionale du 28 novembre. Les élus ont adopté deux motions en lien…
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Consensus musclé pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme
Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de  l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois