Aller au contenu principal

Vers une ­amélioration de la ­qualité de l’eau

Afin de préserver le captage de ­Candé­-Vritz, les pouvoirs publics ont signé, lundi 26 septembre, un contrat territorial engageant un programme d’actions sur 5 ans.

Laurent Lelore, représentant de la CA 49 ; Marine Ruaux, directrice adjointe de la Délégation Maine Loire Océan de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne ; Pierre Bessin, directeur de la DDT 49 et Gérard Delaunay, président du Siaep du Segréen.
Laurent Lelore, représentant de la CA 49 ; Marine Ruaux, directrice adjointe de la Délégation Maine Loire Océan de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne ; Pierre Bessin, directeur de la DDT 49 et Gérard Delaunay, président du Siaep du Segréen.
© AA

Lutter contre la contamination chronique par les nitrates des eaux servant au captage de Candé-Vritz, telle est l’ambition du contrat territorial signé le 26 septembre à la mairie de Candé par le Siaep du ­Segréen, l’Agence de l’eau Loire-­Bretagne, la Chambre d’agriculture et la DDT. Ce programme d’actions, basé sur 5 ans veut “reconquérir” la qualité des eaux brutes afin de protéger l’Aire d’alimentation des captages (AAC) prioritaires des Thuyas, de la Kiriaie F1 et F2 situés sur la commune de Vritz en Loire-­Atlantique. En effet, si le captage se fait bien en Loire-
Atlantique, il alimente plus de 4 500 habitants du Maine-et-Loire. C’est pour cette raison qu’il a été catalogué comme l’un des 12 captages prioritaires du département angevin.
Ce nouveau contrat est estimé à 562 240 euros financé à 58 % par l’Agence de l’eau, 3 % par le Conseil régional et 10 % par la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire.

 

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 30 septembre 2016.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Chantiers précoces, faibles rendements
Alors qu’août n’était même pas commencé, les ensileuses sont entrées en action en Maine-et-Loire. Comme à Saint-Macaire en Mauges…
Ensilage : l’extrême inverse de 2021
Alors que les premiers ensilages démarrent en cette fin de semaine, point d’étape et conseils avec Julien Gaultier, responsable…
Des bocaux Made in mauges
A La Jumellière, cela fait bientôt 40 ans que la conserverie artisanale la Maison Beduneau propose des plats traditionnels dans…
« Le prix du lait français dévisse par rapport à nos voisins européens »
Interview de Ghislain de Viron, 1er vice-président de la Fédération nationale des producteurs de lait.
Des mesures pour la protection contre les incendies dans les bois et forêts
Dans un communiqué du 2 août, la Préfecture de Maine-et-Loire indique que « suite à la parution des nouveaux indices qui…
La situation des nappes et rivières du département reste critique
En l’absence de pluies significatives, l’état des nappes et des rivières est sous haute surveillance.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois