Aller au contenu principal

Viande porcine
Viande porcine : la FNSEA et la FNP s'impatientent à propos de l'étiquetage et de l'indexation des prix

La FNSEA et la Fédération nationale porcine s'impatientent à propos de l'étiquetage de la viande de porc d'origine française (VPF) et de l'indexation des prix sur ceux des matières premières. « Il n'est pas normal que les produits, aussi bien de viande fraîche que de charcuterie, qui répondent au cahier des charges (de VPF), ne soient pas systématiquement estampillés. Il n'est pas normal non plus que l'affichage de l'origine des produits n'avance pas plus vite », a indiqué la Fédération nationale porcine le 10 mars dans un communiqué mentionnant une action syndicale des producteurs au péage d'autoroute de La Gravelle la veille. Le 11 mars, c'est Xavier Beulin, président de la FNSEA, qui a dénoncé l'absence de mention VPF dans les rayons et réitéré sa demande d'indexation des cours de matières premières sur les produits finis. « On ne peut plus tenir désormais avec de telles volatilités des cours sans avoir une traduction sur le produit fini », a-t-il affirmé en regrettant que « trop souvent, le maillon le plus pénalisé, c'est le producteur ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités