Aller au contenu principal

Oenotourisme
Vignes Vins Randos : les vignerons guides dans leurs vignes

Sept balades dans les vignes sont programmées en Maine-et-Loire, dans le cadre de l’événement Vignes vins randos (VVR), organisé par InterLoire. Rencontre avec Boris et Florian Brault, de Brissac Loire Aubance, qui accueilleront le public le 5 septembre.

Boris et Florian Brault devant le Clos de la Basse-Bâte. Cette parcelle sera exceptionnellement ouverte aux randonneurs, et une dégustation d’Anjou Brissac et de coteaux de l’Aubance y sera proposée.
© AA

Dimanche 5 septembre, les deux frères Boris et Florian Brault, du Domaine Sainte-Anne à Brissac, auront à cœur de faire découvrir le vignoble. Boris animera un stand de dégustation  de vin, tandis que Florian accompagnera les marcheurs lors d’une des randonnées. La balade de Brissac Loire Aubance est pilotée par les deux syndicats d’appellations Coteaux de l’Aubance (présidé par Sylvain Brault) et Anjou Brissac (présidé justement par Boris Brault).
« L’objectif de notre implication, c’est de valoriser au mieux nos appellations, qui ne sont pas encore assez connues, surtout l’Anjou Brissac. Un public nombreux, dont des Parisiens, se déplace pour les randos, c’est l’occasion de faire découvrir nos vins ! », explique Boris Brault.  


Un domaine familial depuis sept générations

Le Domaine Sainte-Anne participe à VVR depuis 2015, « depuis que mon frère et moi sommes tous deux salariés sur l’exploitation, explique Boris Brault. Nous sommes la 7ème génération sur ce vignoble ». L’exploitation de 56 ha est tenue par leurs parents, Marc et Eva Brault, vignerons indépendants, et fait travailler au total 8 personnes. Florian a rejoint le domaine en 2013, à 21 ans, après une première expérience dans la Sécurité civile, puis une formation en alternance au lycée viticole de Montreuil-Bellay. Boris l’a rejoint à son tour, à 21 ans aussi, en 2015, après un BTS NRC (Négociation et relation clients), passé en alternance chez un caviste. « Au départ, je n’avais pas l’intention de travailler dans le domaine familial. C’est en bossant chez le caviste que j’ai pris le goût des vins, que j’ai eu envie d’en apprendre plus », raconte Boris Brault, qui est en charge de la partie commerciale.


Bientôt un désherbage 100 % mécanique

L’exploitation produit des blancs secs, des rosés, des rouges, des blancs moelleux et des crémants, qu’elle commercialise auprès des particuliers, des caves et bars et via les salons.  Les ventes ont pâti de la crise sanitaire mais sont bien reparties depuis ce printemps. Elle est certifiée HVE 3 (Haute valeur environnementale) et s’apprête à franchir un nouveau cap en robotisant le travail du sol. « Nous allons investir dans un robot Bakus de la marque Vitibot, ce qui nous permettra de supprimer définitivement le désherbage chimique », explique Boris Brault.
Cette année, la vendange ne devrait pas débuter avant le 20 septembre, avec des volumes qui seront bien amputés, suite à l’épisode de gel tardif. « Le vignoble a gelé à 40 % et a subi une forte pression des maladies foliaires à cause de l’humidité. Une année compliquée donc, où il a fallu être toujours au taquet !  », résume le vigneron, qui espère « une belle arrière-saison » pour amener les grains à maturité.
S.H.

Le programme de Vignes Vins Randos VVR 2021

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’Anjou bloque à son tour

Alors que le mouvement de colère du monde agricole s’étale désormais sur toute la France, la FDSEA et les JA49 ont entamé une…

Lisa Gourdon profite d'une pause pour reprendre de l'énergie grâce au pique nique distribué à l'échangeur de la Plesse, sur l'axe Angers-Rennes.
Mobilisée au cœur du cortège
Pour certains agriculteurs présents dans le convoi jeudi 1er février, il s'agissait de leur première manifestation. Comme Lisa…
Solidaires, les entrepreneurs bloquent l'A11

Lundi matin dès 6h, les entrepreneurs des territoires (EDT) du Maine-et-Loire ont bloqué l'A11 dans les 2 sens, entre les…

Jeudi 18 janvier, à l'appel de la FDSEA et des JA 49, des agriculteurs de tout le département se sont rassemblés devant l'usine Lactalis pour bloquer l'entrée des camions sur le site de Saint-Florent le Vieil.
Lactalis sous pression

La semaine dernière, les agriculteurs se sont mobilisés pour soutenir l'Unell, principale organisation de producteurs livrant…

Retour sur la manifestation du 1er février à Angers : opération escargot

Plusieurs centaines d'agriculteurs de la FDSEA et des JA Maine-et-Loire, jeudi 1er février, pour défendre le revenu et appeler…

Continuer à apporter des solutions pour la maîtrise des charges

L'Union des Cuma Pays de la Loire - section Maine-et-Loire a tenu son assemblée générale vendredi 26 janvier au Campus de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois