Aller au contenu principal

Vin : le salon Vino Vision entend contribuer à la redynamisation de l’offre

© PATRICK CRONENBERGER

Vino Vision, le nouveau salon du vin qui doit se tenir tous les ans à Paris et qui se tiendra cette année du 12 au 14 février, entend « apporter une des réponses à la redynamisation de l’offre du vin », ont indiqué ses dirigeants le 12 janvier lors d’un point presse. Pierre Clément, président de ce salon des vins septentrionaux (Val de Loire, Bourgogne, Champagne, Alsace, jura, Savoie), a précisé que ce type de vins légers, fins et élégants conviennent à la demande actuelle des consommateurs et « qu’ils dynamisent le commerce extérieur ».

Quelques signes constatés dans la vie ordinaire : les repas d’affaires sont plus qu’auparavant suivis d’après-midi de travail, nécessitant des vins moins lourds, tandis qu’il est fréquent, surtout à l’étranger, de consommer un verre de vin dans l’après-midi à la terrasse d’un café. Vino Vision est un salon organisé par Comexposium et par l’Association des vignobles septentrionaux, qui est présidée par Pierre Clément, viticulteur à Menetou-Salon (Cher).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités