Aller au contenu principal

Vin : Loire Propriétés en pleine expansion

Les Caves de la Loire du groupe Loire Propriétés ont tenu leur assemblée générale mardi 28 février, à Faye-d’Anjou (49). L’occasion de revenir sur les résultats du groupe sur l’exercice 2015-2016.

Régis Alcocer, président des Caves de la Loire ; Jean-Michel Mignot, directeur général de l’Union agricole du Pays de Loire ; Bruno Prévot, directeur commercial de Loire Propriétés et Jérôme Lemasson, directeur de Loire Propriétés.
Régis Alcocer, président des Caves de la Loire ; Jean-Michel Mignot, directeur général de l’Union agricole du Pays de Loire ; Bruno Prévot, directeur commercial de Loire Propriétés et Jérôme Lemasson, directeur de Loire Propriétés.
© AA

Avec près de 93 000 hectolitres récoltés pour le millésime 2015, les Caves de la Loire ont vinifié un volume inférieur de 900 hectolitres à celui de 2014. Pour autant, « on reste sur une récolte moyenne », constate Régis Alcocer, président de la coopérative viticole, membre du groupe Loire propriétés. Ces chiffres ont été présentés lors de l’assemblée générale des Caves de la Loire, le mardi 28 février.


Chiffre d’affaires doublé
Si le chiffre d’affaires Vins de la coop’ est en retrait de 2 % pour l’exercice 2015-2016, celui du groupe Loire Propriétés a quasiment doublé entre 2010 et 2015, en passant de 27 110 000 euros à 51 500 000 euros. « Je ferais volontiers une photocopie de la période passée », confie Jean-Michel Mignot, directeur  général de l’Union agricole du Pays de Loire. La croissance s’est principalement faite sur 3 circuits : l’export, les circuits traditionnels et la GMS. Cette dernière représente 67 % des débouchés. Une stratégie qu’il souhaite conforter, même s’il regrette le positionnement de certains distributeurs. Comme celui d’arrêter de proposer  la marque de distributeurs en Anjou rouge. « Vous ne trouverez plus d’Anjou rouge à Paris, explique Bruno Prévot, directeur commercial de Loire Propriétés. On passe de 70 % à 35 % de magasins qui vendront de l’Anjou rouge dans toute le France ». Ce virage a conduit les Caves de la loire à abaisser les volumes vinifiés en Anjou rouge pour privilégier le Cabernet d’Anjou...

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 10 mars 2017.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités