Aller au contenu principal

Magazine
Vins de Loire, vins de l’art

Le grand public est invité à participer à un savant mariage du vin, de l’art et des sens, le samedi 28 juin, dans les jardins du Musée des Beaux Arts d’Angers avec comme maître de cérémonie, le vignoble angevin.

Le groupe d’organisateurs entend donner une image viticole à Angers.
Le groupe d’organisateurs entend donner une image viticole à Angers.
© AA

Trois visites commentées sur des thématiques liant l’art, les sens et le vin seront assurées par le Musée des Beaux Arts. Le Musée de la vigne et du vin initiera les enfants aux arômes. De plus, l’Ecole supérieure de l’agriculture (ESA) accueillera le public sur son domaine viticole du Bon Pasteur, dans Angers intra-muros via une navette. L’événement Vins de Loire, vins de l’Art se présentera au grand public le samedi 28 juin prochain dans les jardins du Musée des Beaux Arts. Mise en place par InterLoire, l’interprofession des Vins de Loire, cette journée va présenter et promouvoir le vignoble angevin. Des acteurs de la filière du vin sont mobilisés pour faire d’Angers la capitale du vignoble de l’Anjou.

Le vigneron, un artiste

L’objectif de cette manifestation gratuite et facile d’accès est d’éveiller la curiosité des Angevins. Les organisateurs ont imaginé une nouvelle façon de parler du vin par des approches sous différents angles. Pour trois euros, un verre sérigraphié et un carnet de tickets de dégustation seront proposés aux visiteurs. Chaque Appellation d’origine contrôlée (AOC) du vignoble d’Anjou et de Saumur sera exposée à sa manière. Celles–ci présenteront des vins représentatifs lors de la dégustation. La prévention routière responsabilisera les visiteurs en leur proposant gratuitement des éthylotests. Une programmation musicale éclectique accompagnera l’événement. Ainsi, le chanteur bonimenteur Yull Le Renouillus, le groupe de swing manouche “La pompe” et un dj “Maître de cérémonie” animeront cette journée. Un show de diva accompagnée au piano conclura l’événement avec une mise en scène burlesque. L’organisation espère accueillir 3 000 visiteurs. Christian Vital, délégué régional d’Angers se déclare « satisfait que cette manifestation ait lieu au cœur de la ville à une période où le vin est fortement critiqué ». Christian Pauleau, président de l’appellation Crémant de Loire et vigneron à Nueil-sur-Layon, veut « inscrire la manifestation dans la durée ». Il considère que « le vigneron est un artiste qui doit composer avec la météo, le terroir, les techniques de vinification dans l’objectif de réaliser la plus belle œuvre possible. » Fabien Fougère

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités