Aller au contenu principal

Visites thématiques à Fontevraud

L’Abbaye de Fontevraud propose des visites thématiques, en novembre, chaque samedi à 15 h 30. Elles permettent d’accéder à des lieux habituellement fermés au public et font découvrir les nombreux visages de l’Abbaye.

L’Abbaye royale, en ce mois de novembre, ouvre les portes de lieux habituellement fermés au public.
L’Abbaye royale, en ce mois de novembre, ouvre les portes de lieux habituellement fermés au public.
© AA

Les visites thématiques  de l’Abbaye royale de Fontevraud se dérouleront les 14, 21 et 28 novembre prochains :
La prison centrale de Fontevraud. Lieu de clôture volontaire, l’Abbaye est transformée au début du XIXe siècle en prison. À l’enceinte, s’ajoutent alors de nouveaux murs qui adaptent le lieu à sa toute nouvelle fonction : une prison-manufacture. Avec la fermeture de la centrale en 1963, les travaux de restauration s’accélèrent pour redonner au monument son aspect d’origine en détruisant bien souvent les ajouts de l’époque pénitentiaire. En flânant, on peut cependant découvrir des pierres portant les cicatrices du passé. En cherchant, en observant… les pierres vont parler…
Le monde souterrain de Fontevraud. Dès sa fondation au XIIe siècle, le réseau hydraulique de l’Abbaye doit répondre aux besoins d’une communauté de plus de 300 moniales. Il permet l’approvisionnement en eau mais aussi l’évacuation des déchets. Par ailleurs, si l’on connaît des dessous de Fontevraud son grand collecteur, il est des endroits plus secrets qui ne sont que rarement accessibles au public. Tel est le cas de la crypte sise sous le chœur de l’abbatiale. Conçue pour valoriser les fouilles archéologiques, elle fait accéder le visiteur aux premières années de la fondation de Fontevraud en 1101.
Le derniers jours de l’Abbaye de Fontevraud. En 1792 les dernières religieuses quittent Fontevraud, mettant ainsi un point final à près de sept siècles de vie monastique. Rarement évoquée, cette époque a souvent été considérée, à tort, comme une période de déclin pour l’Abbaye. Révélant une approche urbanistique innovante, les aménagements continus réalisés sur le site au XVIIIe siècle montrent bien qu’il n’en est pourtant rien. D’ailleurs, la 36e et dernière abbesse de Fontevraud se situe à la jonction de deux mondes que tout oppose : celui de l’Ancien Régime, dont elle est une représentante, et celui de la Révolution française, évoqué par les commissaires venus réaliser l’inventaire des biens fontevristes.

Calendrier

14 novembre : La prison centrale de Fontevraud.
21 novembre : Les derniers jours de l’Abbaye : 1792.
28 novembre : Le monde souterrain de Fontevraud.
Chaque samedi à 15 h 30, plein tarif : 11 €.

 

La visite dure une heure. Réservation indispensable : tél. 02 41 51 87 97 ; fax : 02 41 38 15 44 resa@abbaydefontevraud.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités