Aller au contenu principal

Volaille: la région Bretagne prête à soutenir le volailler Doux

© Pascal Le Douarin

La région Bretagne est prête à mettre jusqu'à 15 millions d'euros sur la table afin d'accompagner un éventuel projet de reprise du volailler Doux en difficulté, indique-t-elle le 26 mars à l'issue d'un vote en ce sens.

Les élus régionaux ont voté à l'unanimité en faveur d'une telle mesure proposée par le président socialiste de la région, Loïg Chesnais-Girard, précise un communiqué. « Avec la possibilité que nous avons, depuis octobre dernier, d'entrer au capital d'une entreprise privée, nous disposons désormais de tous les moyens pour prendre nos responsabilités », explique Loïg Chesnais-Girard.

« Mes priorités sont d'une part, l'emploi des salariés et des éleveurs en Bretagne, d'autre part, la structuration d'une filière pérenne en France », ajoute-t-il dans le communiqué. Le groupe Doux est actuellement en discussion avec l'Ukrainien MHP en vue d'une éventuelle reprise. Ce dernier, qui se présente comme le leader de la volaille en Ukraine, dispose jusqu'à mercredi minuit pour déposer une offre de reprise.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités