Aller au contenu principal

Réglementation
ZNT zones d’habitations : les évolutions pour 2022

Le cadre réglementaire national qui régit l’utilisation des produits phytosanitaires à été modifié fin janvier, à la suite d’un recours d’associations en Conseil d’Etat. On fait le point sur la réglementation en vigueur.

Les griefs portaient sur la prévenance des personnes présentes à proximité des parcelles, la prise en compte des travailleurs, et les distances pour les produits CMR2 (cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques). La forte participation des agriculteurs à la consultation du public sur ces projets de textes est notable : ils représentent 54% des 9013 répondants. Cette forte participation a permis d’éviter un durcissement des textes mis en consultation.

Des modifications de distances

Pour les produits CMR3, l’Anses doit réévaluer les produits si les firmes déposent des dossiers, et intégrer une ZNT dans l’autorisation de mise sur le marché (AMM). Elle apparaîtra donc sur l’emballage du produit, et sera variable d’un produit à l’autre. Pour les produits n’ayant pas été réévalués d’ici octobre, la distance par défaut sera de 10m. 
Les ZNT s’appliquent désormais aux zones d’habitations et aux « travailleurs présent de façon régulière à proximité de ces traitements ». Pour les lieux accueillant des travailleurs, la mise en application est fixée au 1er juillet 2022 pour les parcelles déjà emblavées. Les zones concernées doivent prochainement être précisées.
Une révision des chartes départementales
Le décret rend obligatoire dans les chartes la présence de « modalités d'information des résidents et des personnes présentes [...] préalables à l'utilisation des produits ». Cette information peut être collective. Les chartes départementales doivent donc être révisées pour préciser ces modalités d’information. Cette révision est confiée à la chambre d’agriculture et la charte devra être validée avant fin juillet par le préfet après une consultation publique. Dans l’attente, les règles et les chartes actuelles restent en vigueur (lire le schéma).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Lisa Gourdon profite d'une pause pour reprendre de l'énergie grâce au pique nique distribué à l'échangeur de la Plesse, sur l'axe Angers-Rennes.
Mobilisée au cœur du cortège
Pour certains agriculteurs présents dans le convoi jeudi 1er février, il s'agissait de leur première manifestation. Comme Lisa…
"L'agriculture est un carrefour de rencontres"

Hélène Martin-Touchet était l'une des dix agricultrices mises en avant dans le cadre des deuxième rencontres du…

Retour sur la manifestation du 1er février à Angers : opération escargot

Plusieurs centaines d'agriculteurs de la FDSEA et des JA Maine-et-Loire, jeudi 1er février, pour défendre le revenu et appeler…

Continuer à apporter des solutions pour la maîtrise des charges

L'Union des Cuma Pays de la Loire - section Maine-et-Loire a tenu son assemblée générale vendredi 26 janvier au Campus de…

Résultats des concurrents angevins au Salon de l’agriculture

Voici les premiers résultats des élevages du Maine-et-Loire présents au salon. Le CGA des animaux se poursuit en cette fin de…

Hugues Sauloup
Grâce à la force du réseau nous avons mené une opération bien cadrée

Quand la mobilisation des agriculteurs a-t-elle commencé dans le nord-ouest du département et comment s'est-…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois