Aller au contenu principal

En vente directe, garder le contact avec la clientèle

La productrice de légumes Axelle Navineau, de Varennes-sur-Loire, parvient à écouler toute sa marchandise grâce à un point de vente improvisé chez un restaurateur angevin. Une initiative démarrée dès le début du confinement.

© AA

« J'ai déjà 260 contacts sur mon téléphone ». Maraîchère à Varennes-sur-Loire, Axelle Navineau cultive  une large gamme de légumes, et quelques fruits, sur 3 ha. Elle commercialise, en temps normal, toute sa production en direct, principalement sur le marché place Grégoire Bordillon (Angers). Avant l'interdiction des marchés angevins, elle avait commencé à prendre des commandes pour des clients qui ne voulaient plus se déplacer, se constituant ainsi un premier carnet d'adresses. Puis elle a distribué sa carte avec ses coordonnées, sur le dernier marché, et via une boulangerie. 
Tout s'est fait très vite ensuite. « Mardi 17 mars, dès l'annonce du confinement, un client restaurateur, Luc Pezot, le chef d'Au P'tit Resto, m'a proposé de mettre son restaurant à disposition pour un point de distribution », raconte l'agricultrice. Celle-ci a contacté la mairie d'Angers, qui lui a fourni une autorisation dès le jeudi. Le principe ? Les clients commandent jusqu'au mardi soir, pour une livraison le vendredi après-midi.  Résultat, toute sa marchandise est écoulée. Dans sa démarche, Axelle Navineau a embarqué également le producteur de volailles Loïc Rompillon (de Saint-Mathurin-sur-Loire) ainsi qu'un fromager.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Nuits blanches pour lutter contre les gelées noires

Ces derniers jours, les heures de sommeil se font rares pour les arboriculteurs du Maine-et-Loire. Depuis lundi, les gelées s’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités