Aller au contenu principal

Fin des aides au maintien : un impact lourd pour la filière bio

L’état se désengage du financement de l’aide au maintien, à hauteur des 25 % dont il était en charge. Le point sur l’impact pour la filière bio, illustré par des réactions d’éleveurs.

Les éleveurs en viande bovine bio vont être particulièrement touchés par l'arrêt de financement des aides au maintien.
Les éleveurs en viande bovine bio vont être particulièrement touchés par l'arrêt de financement des aides au maintien.
© E. Durand

7 500 euros. Tel était le montant des aides au maintien destinées aux agriculteurs bio. (...) Ce sont les exploitations en polyculture élevage qui vont être le plus impactées par l’arrêt de l’aide, « notamment les éleveurs en viande bovine bio ». Benoit Bruneau, un des 4 associés du Gaec du
Petit pont à Montreuil-sur-Loir, confirme : « aujourd’hui, en viande bovine, un éleveur bio connaît une rémunération de ses produits similaire à celle d’un éleveur conventionnel avec un label. Or, nos charges sont supérieures, notamment de mécanisation, et notre rendement est moins élevé. Conséquence, nos revenus sont inférieurs. L’aide au maintien participait à notre rémunération. Concrètement, au sein de notre exploitation, l’arrêt de l’aide n’est rien de moins que l’équivalent de la rémunération de l’un d’entre nous ».

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du 13 octobre 2017.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités