Aller au contenu principal

Grippe aviaire : S. Le Foll modifie sa stratégie de lutte

Après sa visite à Mont-de-Marsan dans les Landes le 21 février, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé, par un communiqué, une nouvelle évolution de la stratégie d'éradication du virus de l'influenza aviaire dans le sud ouest.

360 000 palmipèdes devront ainsi être abattus à titre préventif, annonce le ministère.
360 000 palmipèdes devront ainsi être abattus à titre préventif, annonce le ministère.
© AA

Il annonce deux changements : « l'extension de l’abattage préventif des palmipèdes élevés en plein air dans un périmètre élargi à 10 km autour des foyers dans les zones instables contre 3 précédemment ». Et l'interdiction « des remises en place et des mouvements de palmipèdes sur l’ensemble du département des Landes et le Nord des Pyrénées-Atlantiques ».

 

Le ministère avait déjà modifié sa stratégie de lutte le 1er février ; ce n'était plus l’ensemble des palmipèdes de la zone qui étaient abattus dans la zone dite d’abattage préventif, mais les volailles situées à moins d’un km des foyers, et les palmipèdes en extérieur situés dans les villes et villages à moins de 3 km du foyer.


360 000 palmipèdes devront ainsi être abattus à titre préventif, annonce le ministère. Un vide sanitaire devra ensuite être réalisé dans la grande zone réglementée du Gers, des Landes, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées, où la remise en production des palmipèdes pourrait intervenir « d’ici la fin mai ». Avec l'arrêt de la production étendue à tout le département des Landes, près de 50% de la production française de foie gras sera à l'arrêt, selon l'interprofession (Cifog).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités