Aller au contenu principal

JA 49 rencontre le responsable restauration du CHU d'Angers

La restauration collective est un débouché important pour l'agriculture, notamment les centres hospitaliers.

© AA

Les Jeunes agriculteurs de Maine-et-Loire ont rencontré le responsable approvisionnement du CHU d'Angers, Pierre Madiot, pour comprendre les besoins et les contraintes de ce type de restauration collective. Cette rencontre s'est faite conjointement avec Virginie Boureau, responsable réseau local à la Chambre d'agriculture du département.
Deux CHU sont responsables des achats alimentaires au niveau national, le CHU d'Angers
pour les surgelés et les produits laitiers et de celui de Tours pour l'épicerie et la viande fraîche.
Leurs critères de choix sont la qualité du produit (goût et hygiène) mais aussi évidemment le prix. En effet, les CHU ont un budget "coût matière" de 4EUR/jour/personne pour tous les repas de la journée. La monoportion est également une contrainte importante. Les fromages, par exemple, doivent être livrés prédécoupés et emballés individuellement ou en barquette. Autre exemple, les cuisses de poulet doivent être suffisamment conséquentes pour qu'à la cuisson le plat respecte les besoins nutritionnels du patient mais également que la cuisse entre dans la barquette en termes de calibre. Toutes ses contraintes réduisent le nombre de fournisseurs pouvant répondre à l'appel d'offre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités