Aller au contenu principal

La Chine lève l'embargo ESB sur le boeuf français imposé depuis 2001

© S. Bourgeois- Réussir

L'interprofession bétail et viandes (Interbev) s'est félicité le 3 mars dans un communiqué de la levée de l'embargo ESB (encéphalopathie spongiforme bovine) sur le boeuf français, «imposé depuis 2001». A terme, la filière française pourra exporter vers la Chine, «un marché à fort potentiel où la demande se porte davantage sur une offre haut de gamme et sur certains morceaux du boeuf moins consommés en France.» Le ministère de l'Agriculture a aussi salué cette levée d'embargo qui fait suite à la visite en Chine du Premier ministre Bernard Cazeneuve.

Les pouvoirs publics français rappellent qu'il s'agit d'une levée d'embargo «partielle» qui concerne «la viande désossée des bovins âgés de moins de 30 mois.» Dominique Langlois, président d'Interbev, rappelle que cette levée d'embargo est le fruit de plusieurs années de travail du ministère de l'Agriculture, d'Interbev et des entreprises françaises : « c'est une première étape essentielle sur le chemin de l'export de viande bovine vers la Chine ». Pour rappel, la Chine est le 2ème importateur mondial de viande bovine avec près de 1,1 million de tonnes importées chaque année. Pour le moment, les pays fournisseurs sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande et des pays d'Amériques (Brésil, Uruguay, etc).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Allier fissuration et couverts végétaux
Le CER FRANCE Maine-et-Loire, le constructeur Actisol et le concessionnaire Modema Agri ont organisé le 13 septembre une journée…
L’inflation plombe son exploitation
Les éleveurs de bovins allaitants sont affectés par une hausse continue des charges depuis plusieurs mois. à Cherré, le jeune…
Bâtir une nouvelle vie autour de son élevage caprin
Au May sur Evre, Mélanie Canivet et Aurélien Rivet sont éleveurs caprins bio depuis le 1er août 2021. A la chèvrerie…
Deux foyers cette semaine dans le Maine-et-Loire
Nous n’avions plus connu cela depuis le printemps dernier et la vague d’Influenza qui avait submergé l’Ouest du Maine-et-Loire .…
Des farmers irlandais et australiens à Festi’élevage
Des Irlandais et des Australiens, passionnés par la race parthenaise, avaient fait le déplacement au National de la race, à Festi…
Economiser les tours de tracteur en élevage
 La ferme expérimentale bovine de Thorigné-d’Anjou cherche à réduire sa consommation de gasoil. Elle teste cette année deux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois