Aller au contenu principal

Nouveau fuel
La FDSEA lance son offre groupée sur les cuves à gazole

La FDSEA lance un achat groupé de cuves en vue du passage au gazole non routier au 1er novembre 2011. Les bons de commande sont à renvoyer avant le 31 mai.

Emmanuel Lachaize, responsable du dossier cuves à fioul et gazole non routier pour la FRSEA
Emmanuel Lachaize, responsable du dossier cuves à fioul et gazole non routier pour la FRSEA
© AA

C'était annoncé depuis plusieurs semaines : la FDSEA lance son offre d'achat groupé sur les stations gazole, en vue du passage obligatoire au GNR au 1er novembre pour les agriculteurs. “Nous arrivons sur un marché en plein essor car nous estimons que 30 à 50 % des agriculteurs envisagent d'investir dans une cuve neuve cette année”, explique Emmanuel Lachaize, en charge du dossier à la FDSEA. “C'est précisément pour moraliser ce marché que nous nous lançons dans cette opération, afin que certains opérateurs n'en profitent pas pour gonfler les prix de manière abusive”.
Le besoin de renouvellement du parc de cuves semble en effet important, et il n'est pas rare de trouver sur les exploitations des cuves de plus de 30 ans, qui pour certaines n'ont même jamais été nettoyées. “Ces cuves faisaient très bien l'affaire jusqu'ici, et dans le contexte économique que nous traversons, elles auraient très bien pu faire quelques années de plus”, ajoute-t-il. “Néanmoins, tout le monde s'accorde à dire que le  passage au GNR va impliquer une plus grande vigilance sur les conditions de stockage et il est de notre responsabilité d'accompagner nos adhérents, à la fois en les informant le mieux possible, mais aussi en leur proposant des solutions concrètes.”

Garantie 10 ans et livré à domicile
“Dans le choix que nous avons fait, nous avons surtout misé sur la qualité des produits et le sérieux des fournisseurs”, indique-t-il. “Toutes les cuves sont de fabrication française et elles sont garanties 10 ans”. Il s'agit de stations plastiques PEHD1 à double paroi, de marque Simop et Eurolentz, conformes à la réglementation en vigueur NF EN 13341, et traitées anti UV.
Trois contenances sont proposées : 1 500, 2 500 et 5 000 litres. Les cuves de 1 500 litres pourront être achetées sans pompe.
Détail qui a néanmoins son importance : les délais de livraisons maximum sont garantis par les fabricants au 30 septembre 2011. “C'est très important car au vu de la demande, certains fabricants ne s'engagent plus du tout sur des délais.” Enfin, il faut préciser que l'offre comprend la livraison à domicile, “un point sur lequel nous étions très sensibles à la FDSEA, car cela évite bien des soucis pour les agriculteurs”.
Concrètement, cette offre est réservée aux adhérents de la FDSEA et aux Cuma. Les bons de commandes sont à renvoyer à la FDSEA avant le 31 mai 2011, accompagnés de deux chèques : un chèque d’acompte de 30 % du montant TTC encaissé à la commande et un chèque de 70 % du montant TTC encaissé après livraison.

Damien Boussiron


1 PEHD : Polyéthylène haute densité.

Interview

“Nettoyer sa cuve à fuel est indispensable”

Emmanuel Lachaize, responsable du dossier cuves à fioul et gazole non routier pour la FRSEA précise les préconisations pour le nettoyage des cuves à fioul existantes.

Les agriculteurs vont bientôt utiliser pour leurs engins automoteurs un nouveau gazole, le GNR. Peuvent-ils garder leur cuve à fioul actuelle ?
Emmanuel Lachaize : Ce n’est pas obligatoire de changer la cuve mais il existe cependant des précautions indispensables, notamment la nécessité de nettoyer correctement la cuve actuelle. Le nouveau GNR comporte des esters qui mettent en suspension l’eau et les particules qui existent dans le fioul agricole actuel, alors qu’avant, les particules se déposaient au fond de la cuve.  Il est donc indispensable, avant de mettre du GNR dans une cuve existante, de la nettoyer. Si la cuve est récente et aux normes, c'est-à-dire avec une double paroi ou une cuve de rétention, on peut la conserver à condition de la nettoyer. Si elle est trop ancienne, il faut la changer : c’est la raison pour laquelle les FDSEA-FNSEA de la région ont lancé une opération groupée d’achat de cuves (voir ci-dessus).

Le nettoyage de la cuve à fioul doit-il être fait par une entreprise spécialisée ?
Nous le conseillons vivement. Le nettoyage d’une cuve est une opération délicate, voire dangereuse : des gaz très toxiques restent dans la cuve et des accidents peuvent survenir. Nous pensons qu’il est préférable de faire appel à une société spécialisée dans ce genre d’opération qui prend toutes les précautions nécessaires et possède des équipements adaptés. Cela a un autre avantage : l’agriculteur a ainsi une garantie.

À qui faire appel pour ce nettoyage ?
Les FDSEA-FNSEA de la région Pays de la Loire sont en train de mettre en place une offre groupée régionale. Les contacts avec les prestataires sont en cours et le choix du partenaire interviendra prochainement. Ainsi, les agriculteurs auront la meilleure prestation pour le meilleur prix. Cette offre groupée sera opérationnelle d’ici la fin de l’été, pour que les cuves soient nettoyées au moment de l’obligation de l’utilisation du GNR.

Propos recueillis
par Jean-Paul Goutines

A66UZ6RG_0.pdf (18.22 Mo)
Légende
Terzen
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Le système lisier leur allège la tâche
Au Fief-Sauvin (Montrevault-sur-Evre), le Gaec des Mardreaux a choisi de passer d’un système logettes paillées à un système tout…
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités