Aller au contenu principal

La vente de reproducteurs attire les foules

Mercredi 12 avril, sur les 24 mis en vente, 23 taureaux ont trouvé preneurs au Domaine des rues.

Mercredi 12 avril, à la vente de reproducteurs organisée par la Sica Domaine des rues, nombreux avaient fait le déplacement pour découvrir les 24 reproducteurs rouge des prés.
Mercredi 12 avril, à la vente de reproducteurs organisée par la Sica Domaine des rues, nombreux avaient fait le déplacement pour découvrir les 24 reproducteurs rouge des prés.
© AA

Le hall de vente de la station du Domaine des rues était archi-plein pour la vente de reproducteurs, mercredi 12 avril à Chenillé-Changé. Plus de 200 personnes ont suivi les enchères. Une réelle satisfaction pour
Hervé Ménard, président de la Sica Domaine rouge des prés.
« Dans ces temps moroses, cette fréquentation prouve que la génétique intéresse toujours nos éleveurs. » En vente, 24 reproducteurs rouges des prés. La crème de la crème. Sélectionnés par la station, ils ont passé 5 mois à la station pour être testés et comparés. 23 ont trouvé preneurs au cours de l’après-midi. La moyenne des prix de vente ? 3 178 €. Un des records pour cette vente de printemps.
Parmi les acheteurs, Jacky Gaultier du Gaec des Sables d’Armaillé. Il a investi 3 750 € dans Marin, un taureau de l’élevage Bourdais (53). « C’est un taureau homogène non porteur du gène culard avec de bonnes qualités bouchères », explique le nouvel acquéreur. L’agriculteur apprécie cette vente parce qu’« on y retrouve le meilleur de la race. »

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 14 avril 2017.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Des petites graines et une grande aventure
A 35 ans, François Boissinot est installé depuis le 1er juillet. Il a repris une ferme de 35 hectares au Lion-d’Angers. Il y…
Les plantes médicinales ont besoin de bras
L'été est une période d'intense activité à l'entreprise Promoplantes à Chanzeaux. Avec de gros besoins en main-d'œuvre, pour la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités