Aller au contenu principal

Lait : la hausse des prix liée à l’attitude des distributeurs (d'après la Fnil)

Alors que les prix mondiaux des produits laitiers augmentent, le président de la Fnil (industrie laitière), Olivier Picot, est très prudent sur la répercussion de cette hausse aux éleveurs.

Pour les industriels, la solution réside surtout dans un changement législatif qui remette en cause les deux dispositifs principaux de la LME : la baisse du seuil de revente à perte et l’autorisation de la discrimination des fournisseurs, toutes deux facteurs de guerre commerciale dont pâtissent les industriels et donc les éleveurs.
Pour les industriels, la solution réside surtout dans un changement législatif qui remette en cause les deux dispositifs principaux de la LME : la baisse du seuil de revente à perte et l’autorisation de la discrimination des fournisseurs, toutes deux facteurs de guerre commerciale dont pâtissent les industriels et donc les éleveurs.
© Actuagri

La Fnil a tenu une conférence de presse en ce sens le 7 décembre. Si la hausse des produits industriels mondiaux (beurre, poudres, lactosérum, qui représentent moins de 30% des débouchés) peut avoir des conséquences dès le premier trimestre 2017, c’est beaucoup plus incertain pour les produits de grande consommation (PGC) vendus aux grandes surfaces de distribution. Or, ils représentent au moins 70% des débouchés, selon la Fnil. « Je suis confiant dans le bon sens des distributeurs » affirme Olivier Picot sans toutefois être sûr de ce que donneront les négociations commerciales qui démarrent en ce moment.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
L’actualité domine la session de la Chambre régionale d'agriculture
 L’actualité a dominé la session de la Chambre d’agriculture régionale du 28 novembre. Les élus ont adopté deux motions en lien…
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Consensus musclé pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme
Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de  l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois