Aller au contenu principal

Lait : la hausse des prix liée à l’attitude des distributeurs (d'après la Fnil)

Alors que les prix mondiaux des produits laitiers augmentent, le président de la Fnil (industrie laitière), Olivier Picot, est très prudent sur la répercussion de cette hausse aux éleveurs.

Pour les industriels, la solution réside surtout dans un changement législatif qui remette en cause les deux dispositifs principaux de la LME : la baisse du seuil de revente à perte et l’autorisation de la discrimination des fournisseurs, toutes deux facteurs de guerre commerciale dont pâtissent les industriels et donc les éleveurs.
Pour les industriels, la solution réside surtout dans un changement législatif qui remette en cause les deux dispositifs principaux de la LME : la baisse du seuil de revente à perte et l’autorisation de la discrimination des fournisseurs, toutes deux facteurs de guerre commerciale dont pâtissent les industriels et donc les éleveurs.
© Actuagri

La Fnil a tenu une conférence de presse en ce sens le 7 décembre. Si la hausse des produits industriels mondiaux (beurre, poudres, lactosérum, qui représentent moins de 30% des débouchés) peut avoir des conséquences dès le premier trimestre 2017, c’est beaucoup plus incertain pour les produits de grande consommation (PGC) vendus aux grandes surfaces de distribution. Or, ils représentent au moins 70% des débouchés, selon la Fnil. « Je suis confiant dans le bon sens des distributeurs » affirme Olivier Picot sans toutefois être sûr de ce que donneront les négociations commerciales qui démarrent en ce moment.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités