Aller au contenu principal

Lait : une nouvelle usine pour Laïta

Laïta a inauguré le 1er décembre une nouvelle unité de production de lait infantile à Créhen dans les Côtes d'Armor.

Cet ensemble représente 80 millions d'euros d'investissement et trois ans de travaux, selon l’entreprise, avec 80 emplois à la clef.
Cet ensemble représente 80 millions d'euros d'investissement et trois ans de travaux, selon l’entreprise, avec 80 emplois à la clef.
© Actuagri

L’ensemble industriel dispose d'une tour de séchage de près de 50 mètres de hauteur et d'une capacité de production de 30 000 tonnes de poudre par an, d'un atelier de conditionnement d'une capacité de 15 000 tonnes par an (en boîtes de 400 et 900 grammes) et d'un laboratoire qui réalise les analyses internes, a expliqué la coopérative. Cet outil « doit contribuer à la valorisation durable du lait des 3 250 exploitations collectées dans le grand Ouest », a précisé Laïta.

 

La coopérative réalise 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel dont 69% en France, 21% dans l'Union Européenne et 10% dans les pays tiers. Elle collecte 1,5 milliard de litres de lait par an et emploie 2 750 salariés sur 7 sites industriels.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités