Aller au contenu principal

Volailles
Le pigeon intègre le Cravi

Le comité régional avicole des Pays de la Loire accueille désormais la filière pigeon au sein de son conseil d'administration.

Organisation professionnelle représentant l'amont de la filière avicole, le Cravi Pays de la Loire vient d'intégrer la filière pigeon au sein de son conseil d'administration avec deux nouveaux membres : François Merlet, responsable amont de l'abattoir Cailles Robin et Jean-Luc Boyer, directeur de l'activité chez Grimaud Frères. "Après la filière gibier (1) l'an passé, nous rassemblons désormais toute la famille des volailles, se réjouit le président du Cravi, Jean-François Ramond. C'est une reconnaissance pour le comité". Très impactée par la crise sanitaire, la filière pigeon dont le principal débouché est la restauration, se rapproche ainsi d'autres professionnels. Avec 400 000 couples et une production annuelle d'environ 3 000 T, la filière française compte aujourd'hui près de 300 éleveurs, principalement dans les Pays de la Loire et en Nouvelle Aquitaine. "L'enjeu est que cette filière bénéficie des mêmes programmes que les autres, indique Jean-François Ramond. Un travail est en cours actuellement pour l'intégrer au PCAE par exemple".

Biosécurité et communication

Dans le cadre du plan stratégique national 2023-2027, une nouvelle programmation du PCAE élevage a effectivement débuté l'an dernier. Elle prévoit le maintien de la transparence Gaec et de la bonification du taux d'aide pour les JA, ainsi que la possibilité de déposer deux dossiers par exploitation (+ un dossier supplémentaire JA). Une hausse de 20 000 € du plafond d'investissement éligible a été accordée à la filière volailles par le Conseil régional dans le cadre de la biosécurité des élevages. En 2023, 66 dossiers ont été retenus pour 367 000 euros d'aides pour l'appel à projet biosécurité volaille. Le premier appel à projets 2024 est en cours jusqu'au 26 avril.

Mobilisé depuis le printemps 2022, le Cravi a poursuivi sa gestion de l'influenza aviaire en 2023 en étant un relai d'informations entre l'administration et les représentants des éleveurs. "Après 440 cas en 2023, nous n'en recensons que 10 depuis le débit de l'année", rappelle le secrétaire général Jean-Yves Guérot. "Mais nous avons également travaillé sur la communication et la promotion des métiers, ajoute le président. Le Cravi Pays de la Loire est le premier à lancer une vidéo sur la conduite en élevage de volailles de chair".

Sobriété énergétique

Lors de son assemblée générale, vendredi 12 avril à Angers, le Cravi s'est interrogé sur les leviers de la filière volailles concernant la décarbonation des élevages. "L'énergie représente 30% des émissions de gaz à effet de serre dans la filière, indique Vincent Blazy, responsable du service environnement à l'Itavi (2). Diminuer la consommation d'énergie, et principalement de propane, est donc un premier levier à activer par les éleveurs". Mieux isoler le bâtiment, investir dans des échangeurs d'air ou encore des panneaux photovoltaïques sont donc des pistes à creuser pour atteindre la sobriété énergétique. "Mais veillez à bien adapter l'équipement à votre production, afin d'en conserver la rentabilité", prévient-il. De même, économiser la consommation d'eau des élevages est au cœur de plusieurs travaux en cours de l'Itavi. "Cela concerne d'abord la part de la consommation qui n'est pas consacrée à l'abreuvement des volailles, qui lui représente 80 %, rassure Vincent Blazy. Il s'agit de commencer à identifier les marges possibles d'adaptation pour la brumisation et le lavage des bâtiments". Mais gérer un coup de chaleur sans eau laisse les éleveurs perplexes. D'autant que le stockage pose problème, en particulier sur le plan sanitaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Valérie, Baptiste et Dominique Lebrun sont associés dans l'entreprise Ek'o save water.
Ek'o économise l'eau sous la douche
Ek'o save water a créé un système de robinetterie qui économise l'eau sous la douche. Les associés ont reçu une médaille d'or et…
Simon et Didier Trovalet, devant le nouveau siège social, en construction à l'entrée de Saint-Augustin des Bois. L'entreprise investit 2 millions d'euros dans sa réorganisation interne.
Prefakit construit
son avenir
Marchés en plein développement, recrutements, et bientôt nouveau siège social. Implantée à Saint-Augustin des Bois depuis 77 ans…
Sébastien Ferrard, du Gaec du Pâtis Candé. Sur cette parcelle sableuse, auparavant en prairie, l'agriculteur a pu semer un maïs à indice 270-300.
Des chantiers décalés par les pluies
Les semis de maïs devraient pouvoir reprendre en fin de semaine. Certains agriculteurs ont pu déjà semer fin avril début mai,…
Christian Suteau conduit un troupeau de 30 Normandes sur une SAU de 65 ha, majoritairement en herbe.
Il achète de la paille, craignant une pénurie à la récolte
Christian Suteau achète tous les ans environ 50 t de paille à un voisin pour compléter la production de son exploitation. Cette…
Au cours de la journée, les six conférences techniques ont rassemblé du public. L'événement a accueilli 1300 visiteurs sur le site de Thorigné-d'Anjou.
1 300 visiteurs à Thorigné d'Anjou
La ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou a accueilli 1 300 visiteurs jeudi 16 mai pour une restitution de ses travaux de…
Élections européennes : ne nous laissons pas tenter par l'abstention

A un mois du vote prévu le 9 juin, que dire aux citoyens, et aux agriculteurs en particulier, qui sont…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois