Aller au contenu principal

Prim’holstein
Les concours, une passion familiale

Les éleveurs se sont donné rendez-vous à la SCEA des Bords de Moine, à Saint-André-de-la Marche.

Pascal Vigneron, à côté de Grace. Cette vache va participer le 11 avril à un Challenge France à épinal.
Pascal Vigneron, à côté de Grace. Cette vache va participer le 11 avril à un Challenge France à épinal.
© AA

 

Les parents, Michelle et Pascal Vigneron. Les deux fils et la fille. Toute une famille mobilisée pour faire concourir des prim’holsteins. “Notre sélection génétique est orientée vers des animaux typés concours”, explique Pascal Vigneron. Une belle morphologie, et suffisamment de corps pour valoriser les fourrages grossiers. L’éleveur de Saint-André-de-la-Marche envoie des animaux au concours départemental de Chemillé chaque année depuis les débuts, en 1995. “On a mis dix ans à ramener une plaque de prix de section”, se souvient-il. La persévérance a payé et aujourd’hui les vaches montent régulièrement sur les podiums. à Festi’élevage, au Space, au Printemps des génisses à Château-Gontier, à la Petite Angevine de Beaupréau, au Show Open génisses de Saint-étienne...  Une des vaches de l’élevage, BM échasse, championne jeune à Festi’élevage 2013, a été sacrée “Vache de l’année” par le groupement des éleveurs Prim’holstein 49. Elle ne défilera malheureusement plus sur les rings puisqu’elle est décédée en janvier suite à une maladie.

Un mois et demide préparation

Les enfants de la famille Vigneron et d’autres jeunes passionnés de prim’holstein contribuent à la réussite des concours par les soins apportés aux animaux. Pour l’assemblée générale, jeudi 20 mars, une dizaine de jeunes s’est chargée de mettre en valeur vaches et génisses : “cela fait un mois et demi que nous les préparons. Elles ont toutes été tondues et elles ont été lavées presque tous les jours”, explique Romain Vigneron, salarié en élevage. Une préparation digne d’une compétition.

S.H.

Médailles PH 49

Meilleur élevage en pointage : Florian Vigneron. Meilleurs
élevages en Isu : Bruno Groyer et Florent Poiron. Vache de
l’année 2013 : BM échasse.
Vingt-sept élevages avec une grande laitière (vache à plus de 100 000 litres de lait) ont également été récompensés (cliquez sur la pièce jointe ci-dessous pour connaître la liste).


OH37K8H8_1.pdf (41.28 Ko)
Légende
Liste des animaux présentés
© AA
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Les asperges blanches représentent 80% de la consommation mais 95% de la production française.
Fleuron d'Anjou recherche des producteurs d'asperges
La coopérative Fleuron d'Anjou veut développer la production d'asperges, visant un volume de 1 000 T à 5 ans. Elle recherche des…
Encore trop d'eau pour les semis

Les mauvaises conditions d'implantation des céréales d'automne ont induit un basculement des surfaces vers des variétés de…

Entre 12 et 15 cm de hauteur d'herbe chez Jonathan Bertrand. Sorties 10 jours fin mars, ses vaches sont à nouveau consignées à l'intérieur, faute de portance.
Mise à l'herbe : de timides débuts

Limités jusqu'ici par la portance des sols, certains éleveurs se sont décidés à mettre à l'herbe des animaux, avec parfois des…

Laurent Martin contrôle la production de ses panneaux sur son téléphone. L'optimiseur des onduleurs permet de superviser les modules (température, production, ampérage) et sécurise l'installation.
Une stabulation pour les vaches grâce au photovoltaïque
Éleveur de charolaises à Lys-Haut-Layon, Laurent Martin a financé la construction d'une stabulation pour son troupeau allaitant…
Christiane Lambert, jeudi 14 mars, à Angers.
Christiane Lambert, officier de la légion d'honneur
Jeudi 14 mars, à l'ESA, Christiane Lambert a reçu la médaille d'officier de la légion d'honneur des mains de Luc Guyau, sous le…
Les agriculteurs dénoncent les promesses du gouvernement non tenues, le manque de solutions à court terme pour leurs trésoreries en difficultés mais aussi de solutions à long terme pour éviter que ce scénario ne se répète à chaque début de programmation.
Promesses non tenues et manque de solutions concrètes 

Le 20 mars 2024, les représentants FRSEA et JA des commissions agriculture biologique et environnement ont rencontré la DRAAF…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois