Aller au contenu principal

Les dégâts de sangliers et renards explosent

Agriculteurs et chasseurs tentent de réguler les populations de renards et de sangliers, dont les attaques se multiplient dans le département.

© AA

"Dès les premières reconnaissances à l'automne dernier nous avions remarqué qu'il y avait une forte présence de sangliers". Habitué aux dégâts causés sur ses cultures, Samuel Aubert, agriculteur à Pruillé, subit de plein fouet cette année les conséquences d'une "population en constante croissance et qui a explosé cet hiver". Toute les nuits durant huit jours au mois de mars, des sangliers sont venus se nourrir des pois semés sur une parcelle entourée de bois, propice au passage des animaux, et ont retourné les six hectares semés, la totalité de la production de pois du Gaec des Deux marronniers. "C'est la première culture de l'année, les bêtes se ruent dessus et ne laissent rien de côté. On a pu en voir près de 50 dans un champ, explique Samuel Aubert qui a ressemé toute la parcelle en maïs, des resemis pris en charge par la fédération de la chasse au titre de sa cotisation sanglier. Il y a des conséquences directes : le temps de travail et la perte de la récolte qui engendrent un trou financier importante. Mais la disparition de cette culture a aussi d'autres incidences comme par exemple sur notre déclaration Pac puisque l'on va perdre notre prime aux protéagineux ainsi qu'une SIE (surface d'intérêt écologique)." L'agriculteur avait déjà, deux ans auparavant, noté une dégradation de ses parcelles, mais n'avait jusqu'à lors jamais eu à réimplanter de culture.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 29 mai 2015.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Les élevages angevins sélectionnés
 Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars. Cette année encore, les Angevins seront bien représentés au…
Sollicitez l'amortisseur tarifaire
Le dispositif d’amortisseur tarifaire sur l’électricité est entré en vigueur au 1er janvier 2023. Il le demeurera jusqu’au 31…
Jeune installé, il donne une orientation résolument végétale à une ancienne exploitation bovine
Agé de 37 ans, Nicolas Perdriau s’est installé au 1er septembre 2021 à Saint-Hilaire-du-Bois. Il a repris une exploitation bovine…
Un élevage hautement autonome en protéines
Le Gaec des Prairies, à Neuvy-en-Mauges, a une autonomie protéique de près de 80 %. L’exploitation a réussi à réduire sa…
Retour en images sur le SIVAL 2023

 Retour en images sur l'édition 2023 du Sival, qui s'est tenue du 17 au 19 janvier à Angers. Réalisation @AGRI72TV.

Pierre Desmarres, éleveur et globe-trotteur

Pierre Desmarres est le lauréat du Prix à l’Installation du syndicat…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 166€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois