Aller au contenu principal

Les semences de maïs sur une bonne dynamique

Des surfaces en progression et des objectifs de production atteints malgré les aléas climatiques : la conjoncture est favorable pour le Syndicat des producteurs de semences de maïs de Maine-et-Loire (SPSM 49).

Les membres du bureau du SPSM 49. A gauche, le président Olivier Lemarié.
Les membres du bureau du SPSM 49. A gauche, le président Olivier Lemarié.
© AA

Pas de triomphalisme, même si les raisons de se réjouir ne manquent pas. Le syndicat des producteurs de semences de maïs de Maine-et-Loire (SPSM 49) regroupe 138 exploitants. Son assemblée générale annuelle a eu lieu mardi 2 avril à Saint-Mathurin-sur-Loire, dans un contexte filière favorable. « Pour la 1ère fois en 7 ans, nous avons atteint, voire un peu dépassé, l’objectif de production », annonce Christophe Raveau, secrétaire du SPSM 49.

Une performance d’autant plus remarquable que l’an dernier, les champs de la vallée de l’Authion n’ont pas été épargnés par les inondations consécutives aux violents orages du printemps. Les adhérents ont produit 105 variétés commerciales sur 2 185 ha, 24 variétés expérimentales sur 350 ha, et 31 semences de base sur 46 ha en 2018.

Et les perspectives pour 2019 sont encourageantes. D’abord parce que les surfaces travaillées augmentent : + 16 % en 1 an, portant le total à 2 900 ha. Ensuite parce que les négociations de prix sont bien engagées avec le principal donneur d’ordres. « Nous faisons confiance à Limagrain pour tenir compte de la hausse de nos charges de production, sur l’engrais, le fioul, et les taxes produits phytos notamment », escompte Olivier Lemarié, président du SPSM 49.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités