Aller au contenu principal

Porc : une baisse du prix de l'aliment attendue (FRSEA/JA)

Le prix de l’aliment en porc a été à son plus haut niveau en 2018, au regard des trois dernières années.

" Après une année où le prix du porc payé éleveur en France n’a pas couvert le coût de revient, le prix actuel couvre tout juste les coûts de production, affichés à 1,52 €/kg ", soulignent les organisations syndicales.
" Après une année où le prix du porc payé éleveur en France n’a pas couvert le coût de revient, le prix actuel couvre tout juste les coûts de production, affichés à 1,52 €/kg ", soulignent les organisations syndicales.
© Actuagri

" A l’été 2018, face à une augmentation du prix des matières premières, les fabricants d’aliments avaient su faire preuve d’une grande réactivité pour répercuter cette hausse sur le coût de l’aliment, rappellent la FRSEA et JA Pays-de-la-Loire dans un communiqué daté du 8 avril. Le prix des céréales est aujourd’hui en baisse de près de 25€/T par rapport à l’été 2018. L'aliment étant composé à 90 % de matières premières, principalement des céréales, on pourrait donc penser que dans cette même logique son prix devrait enregistrer une baisse. Il n’en ait rien ! Dans ce sens la réactivité des fabricants d’aliments se fait attendre ! "

La FRSEA et les Jeunes Agriculteurs des Pays-de-la-Loire indiquent qu'ils ne tolèreront pas que les fabricants d’aliments se cachent derrière la hausse du prix du porc pour ne pas répercuter cette baisse et dénoncent ainsi fermement cette attitude. Ils demandent ainsi une baisse immédiate des prix de l'aliment. " A ceux qui l’aurait oublié un ascenseur fonctionne dans les 2 sens ! ", ironisent-ils.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
L’actualité domine la session de la Chambre régionale d'agriculture
 L’actualité a dominé la session de la Chambre d’agriculture régionale du 28 novembre. Les élus ont adopté deux motions en lien…
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Consensus musclé pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme
Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de  l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois