Aller au contenu principal

#tousalaval : la pression continue à monter !

La tension est à son comble en ce moment à Laval. Alors que le blocage du « Rond point de la honte du lait » (ex rond point Zoom) devant l’entreprise Lactalis se poursuit depuis lundi soir, la mobilisation s’intensifie aujourd’hui.

De nombreux responsables nationaux seront présents aujourd’hui pour apporter leur soutien à l’action : Dominique Barrau Secrétaire Général de la FNSEA, Thierry Roquefeuil Président de la FNPL (Fédération Nationale des Producteurs de lait), Jérémy Decerle Président national de Jeunes Agriculteurs.
De nombreux responsables nationaux seront présents aujourd’hui pour apporter leur soutien à l’action : Dominique Barrau Secrétaire Général de la FNSEA, Thierry Roquefeuil Président de la FNPL (Fédération Nationale des Producteurs de lait), Jérémy Decerle Président national de Jeunes Agriculteurs.
© FDSEA

Le nombre de départements qui vient rejoindre les rangs des producteurs de lait augmente de jour en jour et dépasse le seul cadre de l’Ouest laitier : aujourd’hui mercredi ce ne sont pas moins de 9 départements qui seront présents ! Mayenne, Ille et Vilaine, Loir-Atlantique, Orne, Seine Maritime, Eure, Finistère, Côtes d’Armor, Loir et Cher…Probablement 600 producteurs seront sur le Rond point de la Honte du lait aujourd’hui.

 

Ceux qui parient sur le pourrissement de l’action en seront pour leur frais ! Les tours de rôle sont prévus déjà jusqu’à lundi minuit. Les producteurs ne lâcheront pas tant que le prix du lait de Lactalis n’aura pas augmenté au niveau satisfaisant.

 

Au programme :

10h30-11h30 : Animations
- Relevé de prix dans les magasins (départ du Zoom à 10H30)
- Peinture de silhouettes
- Réalisation de bâches à déposer sur les grilles de Lactalis

11h30 : Prise de parole des responsables pour annoncer le programme de la journée

13h30 : Prise de parole / Bilan de la journée et des échanges avec les Organisations de producteurs

17h30 : Départ des délégations des départements – Les agriculteurs mayennais prennent la relève pour la soirée et la nuit

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Des petites graines et une grande aventure
A 35 ans, François Boissinot est installé depuis le 1er juillet. Il a repris une ferme de 35 hectares au Lion-d’Angers. Il y…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Les plantes médicinales ont besoin de bras
L'été est une période d'intense activité à l'entreprise Promoplantes à Chanzeaux. Avec de gros besoins en main-d'œuvre, pour la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités