Aller au contenu principal

Un bon chapon pour les fêtes

Quand les fêtes arrivent, la volaille s’impose pour le repas de Noël. Certains seront plus dindes, d’autres plutôt oies et d’autres resteront très classiques avec les chapons...

Du 1er novembre jusqu’à Noël, les chapons sont nourris avec un aliment fabriqué à la ferme : du maïs trempé 24 h dans du lait cru.
Du 1er novembre jusqu’à Noël, les chapons sont nourris avec un aliment fabriqué à la ferme : du maïs trempé 24 h dans du lait cru.
© AA

Anne-Claude Guiho a repris la Ferme du Grand Tertre (Beaucouzé) en 2000 avec un associé. à l’origine, la ferme faisait de la volaille et des vaches allaitantes, les deux associés ont choisi de ne conserver que la volaille et de poursuivre la vente directe instaurée depuis 1992 par leurs prédécesseurs. Depuis 2000, la ferme vend donc différentes volailles en bio (poulet, pintade, cane, canard) dont la gamme s’élargit pour les fêtes de fin d’année (oies, dindes et chapons).


Pour les fêtes
Chaque année, la ferme prévoit environ 150 chapons. Toutes les productions de la Ferme du Grand Tertre sont en bio excepté les chapons. Nés en juin chez un producteur du Maine-et-Loire, ils sont castrés fin juillet - début août et livrés à la ferme fin septembre. Là, du 1er novembre jusqu’à Noël, ils sont nourris avec un aliment fabriqué à la ferme : du maïs trempé 24 h dans du lait cru.
Nourrir ainsi ses volailles représente une consommation de 120 litres de lait par semaine pour les chapons (et les dindes) ainsi que 20 kg de maïs par jour pour les dindes et pour les chapons. « Les dindes sont au même régime que les chapons. Cela fait que leur viande est un petit peu plus persillée et un peu grasse, juste assez pour ne pas être sèche comme peut l’être souvent la dinde », explique l’éleveuse.

Nadège Belange

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités