Aller au contenu principal

Un séchoir pour atteindre l'autonomie alimentaire

Cet hiver, la ration du troupeau de vaches laitières du Gaec LG Bio va changer. Plus d'aliments conservés, juste du foin séché en grange et des céréales produites sur l'exploitation du Tremblay. Le tout en agriculture biologique.

Jacques et Damien Robert, 2 des 3 associés du Gaec LG Bio, devant les premières cases remplies du séchoir en grange. Le bâtiment, construit par Préfakit, qui accueille le séchoir, est en cours de finition.
Jacques et Damien Robert, 2 des 3 associés du Gaec LG Bio, devant les premières cases remplies du séchoir en grange. Le bâtiment, construit par Préfakit, qui accueille le séchoir, est en cours de finition.
© AA

Exit l'ensilage au Gaec LG Bio. Place au foin séché en grange pour la ration des vaches laitières de l'exploitation laitière du Tremblay. La ferme produit du lait bio depuis 2014. Les 3 associés Franck Dalifard, Damien et Jacques Robert ont installé un séchoir en grange sur l'un des 2 sites de production, près du bâtiment des laitières (prim'holstein et montbéliarde). Coût de l'investissement : 450 000 euros. «  C'était le projet de mon installation, précise Damien Robert, installé depuis avril 2017 après 2 ans de salariat au sein du Gaec. Nous ne voulions plus d'aliment conservé. Et l'herbe nous semble une voie d'avenir pour notre troupeau. » Grâce au séchoir, le Gaec vise l'autonomie alimentaire. (...)

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du vendredi 25 mai 2018.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités