L'Anjou Agricole 12 octobre 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Méthanisation 100 % agricole à Vihiers

47 exploitations agricoles ont créé l’usine de méthanisation de Vihiers, inaugurée vendredi 6 octobre après 8 années de genèse. Un projet collectif intégré à la vie locale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

« Des projets portés que par des agriculteurs, sans développeur, c’est quasiment unique en France », a souligné Michel Brossier, vice-président du comité de direction du projet Bioénergie Vihiers. Le site de méthanisation, inauguré vendredi 6 octobre, est un projet d’envergure, de 8 millions d’euros, géré par 47 exploitations agricoles (une centaine d’agriculteurs) qui élaborent collectivement le projet depuis 8 ans. La particularité de ce projet est qu’il concerne uniquement des effluents d’élevage, sans aucun achat extérieur. « C’était vraiment notre choix de valoriser ces matières qui étaient perdues sur nos exploitations », ajoute Bertrand Corabœuf, un des agriculteurs, trésorier de Bioénergie Vihiers. L’enjeu est bien de conforter la dynamique d’élevage dans cette région bocagère.

Une dizaine d’emplois

La méthanisation s’inscrit dans une dynamique locale en faveur des énegies renouvelables, puisque la chaleur produite alimente un circuit de chauffage. L’usine de la zone des Courtils chauffe aujourd’hui la salle de sport de Vihiers, et bientôt le pôle santé, le collège et à terme une piscine...

Retrouvez l'intégralité dans l'Anjou agricole du 13 octobre 2017.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.