L'Anjou Agricole 20 novembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les producteurs de légumes de France mobilisés sur la question de l'emploi

Réunis à l'occasion de leur congrès national à Perpignan, les producteurs de légumes de France ont fait le point, le 19 novembre, sur leurs combats menés en 2015, à poursuivre en 2016.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jacques Rouchaussé, président de Légumes de France.
Jacques Rouchaussé, président de Légumes de France. - © AA

Problématique majeure : l'emploi. Les producteurs déplorent une réglementation française plus stricte que celles des pays voisins.


Le compte pénibilité est « une usine à gaz » inapplicable
, en particulier le facteur « gestes répétitifs ». Par ailleurs, la généralisation de la complémentaire santé constituerait une charge supplémentaire pour les employeurs de main d'oeuvre qui devront désormais assurer une prise en charge à hauteur de 50% des coûts, contre 15% auparavant.


Les producteurs dénoncent enfin les distorsions de concurrence en matière de coûts de la main d'oeuvre. Selon eux, le coût de la main d'oeuvre en France est 54% supérieur à celui de l'Allemagne ou de l'Espagne et 52% supérieur à celui de l'Italie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

L’ambition est de multiplier par 5 les surfaces de cultures associées à horizon 5 ans

a annoncé Terrena. La coopérative poursuit le déploiement des associations de cultures, en accueillant un séminaire du projet ReMIX, qui vise à généraliser cette pratique économe en intrants.

Le chiffre de la semaine
13 %
Agri-Éthique, présenté comme un pacte de commerce équitable 100 % origine France, affirme le 23 mai peser 173,6 M€ de ventes aux consommateurs en 2017 (+13 %) avec 45 références alimentaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui