L'Anjou Agricole 09 avril 2018 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Bactérie Escherichia coli : rappel de viandes hachées contaminées

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Archives AA

La société Socopa (groupe Bigard) a annoncé le 6 avril le rappel de 500 kilos de viandes hachées commercialisées dans le sud et l'est de la France, suite à un contrôle qui a révélé la présence de la bactérie Escherichia coli dans un lot. "Aucun malade ou cas d'intoxication alimentaire en lien avec le lot concerné n'a été porté à la connaissance de l'entreprise et des autorités sanitaires", a précisé Socopa dans un communiqué, en soulignant agir simplement "dans le respect du principe de précaution". Il s'agit de viandes hachées vendues avec des dates limites de consommation allant du 28 au 31 mars, qui ne sont donc plus disponibles en magasin, mais que des clients peuvent avoir achetées et congelées. Socopa les invite à ramener ou à jeter les produits des marques Auchan, Boucherie Saint Clément et Socopa "Le Délice du boucher", vendues dans les magasins Leclerc, Auchan, Simply, Atac, Leader Price et Aldi dans les régions du sud et de l'est, ainsi qu'en Corse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.