L'Anjou Agricole 25 septembre 2017 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Les installations de biométhane agricoles sont les plus avancées, selon France Biométhane

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Dominique Poilvet

Le biométhane, qui est du biogaz épuré de son CO2 et de ses composés soufrés pour être utilisé comme gaz de ville ou carburant pour véhicule, est un secteur certes en pleine expansion, « mais pas encore mature », sauf dans le secteur agricole. Tel est le constat que dresse le think tank France Biométhane dans un communiqué du 21 septembre.

« Seules les installations purement agricoles, dont la première fut mise en service en 2013, peuvent aujourd’hui commencer à prétendre à un retour d’expérience significatif en termes de durée et de volume de projet. Il n’en est pas de même pour les autres catégories », que sont les décharges de déchets ménagers et les stations d’épuration des eaux usées.

Parmi les centrales en service, on dénombre 22 projets d’agriculteurs autonomes ou en groupements, et 10 unités issues de ces décharges et stations d’épuration. La technologie en « voie sèche » devrait être utilisée de manière massive pour la méthanisation dans la plupart des zones de plaines céréalières, ajoute le think tank. Les premières centrales d’injection utilisant cette technologie sont actuellement en construction.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui