Aller au contenu principal

Fiers de vous nourrir, au foirail de Cholet

Interbev Pays de la Loire, en partenariat avec l’agglomération du Choletais, a tenu une conférence de presse au foirail du Cholet, sur le thème “Fiers de vous nourrir”.

Représentants d’Interbev, élus de l’agglomération choletaise, éleveurs et bouchers donnaient une conférence de presse sur le thème “Fiers de vous nourrir” au foirail de Cholet ce lundi 14 septembre.
Représentants d’Interbev, élus de l’agglomération choletaise, éleveurs et bouchers donnaient une conférence de presse sur le thème “Fiers de vous nourrir” au foirail de Cholet ce lundi 14 septembre.
© AA

Après les visites de fermes, Interbev a pris ses quartiers au foirail de Cholet pour faire de la communication grand public sur la filière viande, sur le thème “Fiers de vous nourrir”. Déclinant le manifeste des éleveurs ligériens, qui met en avant les 12 services rendus par les éleveurs, le marché aux bestiaux de Cholet est, pour sa présidente Sylvie Rochais, « l’endroit idéal pour parler d’une chaîne alimentaire qui n’a pas failli pendant la crise du Covid ».
Fermé dans un premier temps le 17 mars au moment de l’annonce du confinement général, le foirail n’a pas tardé à rouvrir, sous la pression des élus, deux semaines plus tard, le 6 avril.
« La fermeture a été pour nous et pour les éleveurs un grand choc, et nous y avons beaucoup perdu », confie-t-elle. De fait, 50 % des effectifs n’étaient pas revenus le 6 avril, « soit par crainte du côté sanitaire, soit parce que les vendeurs ont été sollicités directement par d’autres canaux de commercialisation ». Toujours est-il que la chaîne d’approvisionnement ne s’est pas rompue, ce que craignaient certains bouchers, « et sur septembre, on s’attend à retrouver des courbes normales ».


Lieu de rencontre et de lien social
Au-delà de la référence nationale que constitue le marché de Cholet en matière de cotations et de commerce, le foirail constitue pour les éleveurs et les négociants qui ont l’habitude de le fréquenter « un lieu de rencontre et de lien social » dans une profession qui en manque de plus en plus. Pour la présidente du foirail, ce commerce de maquignon « répond non seulement à une partir du marché, celui des artisans bouchers qui cherchent certains types de bêtes », mais cela créé aussi « une certaine émulation entre éleveurs, une ambiance singulière qu’on ne retrouve qu’ici ».


Avec le soutien de l’agglo choletaise
A Cholet, le soutien des élus ne se manifeste pas qu’en paroles. « L’agglomération investi chaque année 300 000 euros dans les travaux de rénovation et d’aménagement du foirail », détaille Isabelle Leroy, première vice-présidente de l’agglo. Un soutien indispensable, reconnu par tous les professionnels.  Mais le soutien s’est aussi manifesté pendant le confinement « par une politique très ouverte de la ville pour maintenir ouverts les marchés et les halles », souligne l’ancien président du foirail, Alain Bretaudeau.
Tous ont voulu marquer le coup, en décernant au président de la Communauté d’agglomération du Choletais, Gilles Bourdouleix,
venu conclure la présentation, une plaque de concours avec l’inscription “Fiers de vous nourrir”.
Arnaud Fruchet

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Nuits blanches pour lutter contre les gelées noires

Ces derniers jours, les heures de sommeil se font rares pour les arboriculteurs du Maine-et-Loire. Depuis lundi, les gelées s’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités