Aller au contenu principal

Un appro plus local depuis le Covid

Le magasin bio La Vie Claire, de Grez-Neuville (Centre commercial Super du Lion-d'Angers), fait appel à de nouveaux producteurs locaux et en recherche d’autres.

La provenance locale est mise en avant dans le magasin.
La provenance locale est mise en avant dans le magasin.
© LVC

C’est un des effets heureux de la crise du Covid 19. Le magasin La Vie Claire, situé sur la zone commerciale du Super U du Lion-d’Angers, s’est davantage tourné vers des producteurs locaux pendant le confinement, aidé dans sa démarche par la FDSEA de Maine-et-Loire. « Le magasin est une franchise et nous travaillons habituellement beaucoup avec notre centrale d’achat. Pendant la crise sanitaire, il y a eu des ruptures de stocks sur certains produits et nous nous sommes redirigés vers des producteurs locaux. Leurs produits font maintenant partie de notre gamme permanente », explique Isabelle Le Beaudour, responsable du magasin. Les producteurs locaux, un moment privés de certains de leurs débouchés avec la fermeture administrative des marchés, ont répondu présents.


Les nouveaux fournisseurs de La Vie Claire sont pour l’instant les Vergers de la Courtière, du Lion d’Angers, pour les pommes, l’EARL Cœur de Légumes (Mayenne), la Ferme de Fouardière à Sainte-Gemmes-d’Andigné (Segré en Anjou Bleu) pour ses produits laitiers, le Moulin de Sarré, de Gennes, la minoterie Blin (Mayenne), la boulangerie Soleil Levain de Saint Martin du Bois, ainsi que la société de cosmétiques bio Douces Angevines, de Soucelles. Isabelle Le Beaudour est bien décidée à pérenniser cette collaboration et recherche d’autres producteurs, notamment en fruits, mais pas que. « Nous sommes ouverts à toutes propositions pour élargir notre gamme locale », conclut-elle.
S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités